Covid-19: l’UE appelle les États membres à protéger les travailleurs saisonniers

travailleurs

La Commission européenne a présenté jeudi des lignes directrices concernant la protection des travailleurs saisonniers dans l’UE dans le contexte de la pandémie de Covid-19.

Selon un communiqué de l’exécutif européen, le document indique aux autorités nationales, aux inspections du travail et aux partenaires sociaux comment garantir les droits, la santé et la sécurité des travailleurs saisonniers et veiller à ce que ces travailleurs soient informés de leurs droits.

“Les travailleurs saisonniers transfrontières bénéficient d’un large éventail de droits, mais, compte tenu de la nature temporaire de leur activité, ils sont plus susceptibles d’être soumis à des conditions de travail et de vie précaires. La pandémie de Covid-19 a mis en évidence ces conditions et les a parfois aggravées. Dans certains cas, ces situations difficiles peuvent accroître le risque d’apparition de foyers de contamination”, souligne la Commission.

Les lignes directrices présentées par l’exécutif européen portent sur une série d’aspects, tels que le droit des travailleurs saisonniers à travailler dans un État membre de l’UE, qu’ils soient des citoyens de l’UE ou soient originaires de pays tiers ; des conditions de vie et de travail convenables, y compris la distanciation physique et des mesures d’hygiène appropriées et une communication claire aux travailleurs de leurs droits.

La Commission invite ainsi les États membres à prendre toutes les mesures nécessaires pour garantir des conditions de travail et de vie décentes aux travailleurs saisonniers, à mieux faire connaître les exigences en matière de sécurité et de santé au travail qui concernent les travailleurs saisonniers, à fournir des orientations pratiques aux petites entreprises et à renforcer les inspections sur le terrain pour garantir la bonne application des règles en matière de santé et de sécurité au travail en ce qui concerne les travailleurs saisonniers.


L’exécutif européen a, par ailleurs, prévu de mener un certain nombre d’actions dans le but d’améliorer la protection des droits des travailleurs saisonniers. Il s’agit en particulier d’une étude visant à recueillir des données sur le travail saisonnier intra-UE et à discerner les principaux problèmes rencontrés, notamment en ce qui concerne la sous-traitance, ainsi que d’une enquête sur les professions à haut risque, y compris celles exercées par des travailleurs saisonniers, qui sera réalisée par l’Agence européenne pour la sécurité et la santé au travail en étroite collaboration avec le comité des hauts responsables de l’inspection du travail.

Plus de 17,6 millions de citoyens de l’UE vivent ou travaillent dans un État membre autre que celui dont ils ont la nationalité. La Commission européenne estime que le nombre moyen annuel de travailleurs saisonniers actifs dans l’Union fluctue entre plusieurs centaines de milliers et un million.