Crise ferroviaire au Canada: Trudeau convoque une réunion d’urgence

Trudeau

Le Premier ministre canadien, Justin Trudeau, a convoqué une réunion d’urgence après avoir annulé une visite aux Caraïbes sur fond de la crise ferroviaire autour d’un projet de gazoduc en Colombie-Britannique (ouest).

Dans un communiqué, le chef de l’exécutif a affirmé qu’il restera au Canada “pour continuer à travailler avec ses ministres afin de régler les perturbations des infrastructures en cours et de rétablir le service ferroviaire“.

Prendront part à cette réunion prévue lundi les ministres des Services aux Autochtones, des Relations Couronne-Autochtones, des Transports, de la Sécurité publique, des Finances ainsi que la vice-Première ministre.

Selon la même source, M. Trudeau indique avoir discuté avec des dirigeants de la Communauté des Caraïbes (CARICOM) pour les informer qu’il ne pourra pas assister à la réunion intersessionnelle de la Conférence des chefs de gouvernement de cet ensemble régional cette semaine.

Des manifestants ont installé des barrages sur d’importantes voies ferroviaires en solidarité avec les chefs héréditaires de la Première nation de Wet’suwet’en qui s’opposent à un projet de gazoduc dans le nord-ouest de la Colombie-Britannique.

Les sociétés de transport ferroviaire, le Canadien National (CN) et Via Rail, avaient annoncé jeudi la fermeture de leur réseau dans l’est du Canada.

La semaine dernière, le chef conservateur Andrew Scheer avait critiqué le voyage entrepris par M. Trudeau en Afrique et en Europe, lui reprochant de “vouloir fuir ses responsabilités”.