De retour au Venezuela, Juan Guaidó appelle à des manifestations contre la “dictature”

De retour au Venezuela, Juan Guaidó appelle à des manifestations contre la “dictature”

Le président par intérim du Venezuela, Juan Guaido, a appelé, lundi à Caracas, à la tenue d’une réunion avec les syndicats des fonctionnaires et à des manifestations, samedi prochain, contre la "dictature" de Nicolás Maduro.

Il s’agit du premier acte public de M.Guaido quelques heures après son retour au Venezuela à l’issue d’une mini tournée en Colombie, au Brésil, au Paraguay, en Argentine et en Equateur.

S’adressant à des milliers de ses partisans réunis à Caracas, M.Guaidoa a annoncé son intention de rencontrer mardi des représentants de syndicats des fonctionnaires pour prendre des décisions dans le but de mettre fin au "détournement de l’administration" provoqué par la soi-disant révolution bolivarienne.

"Demain il y aura une réunion importante avec tous les syndicats des employés de la fonction publique, nous ne pouvons plus permettre que l’administration continue à être prise en otage (...) Il est temps de dire assez", a-t-il déclaré des milliers de partisans massées sur une place de la capitale.

M.Guaidó, également président de l’Assemblée nationale, seul organe aux mains de l’opposition, a appelé à de nouvelles manifestations pour retrouver la liberté.

→ Lire aussi : Venezuela : large soutien international à Juan Guaido

"Samedi on continue! Tout le Venezuela se retrouvera dans la rue. Nous ne resterons pas une minute ni même une seconde tranquilles tant que nous n'aurons pas retrouvé la liberté", a-t-il poursuivi.

Le président par intérim, reconnu comme tel par une cinquantaine de pays, a remercié les ambassadeurs de plusieurs pays qui l’ont accueilli à l'aéroport international Simón Bolívar à son retour dans le pays.

Dans un message destiné à l’armée, le chef de l'opposition vénézuélienne, a demandé aux forces armées d’arrêter le soutien au régime de Nicolas Madure, à l’instar de 700 soldats qui ont suivi cette voie.

"Les forces armées, qu’attendez vous encore? Vous avez déjà vu que 700 officiers sont du côté de la constitution, et certains cyniques disent que cela ne suffit pas", a déclaré Guaidó, avant d’ajouter: "nous savons que 80% sont en faveur du changement".

Arrivé lundi à la mi-journée à l'aéroport de Caracas, M.Guaido a été accueilli par ses partisans et par un comité d'ambassadeurs européens et latino-américains venus garantir sa sécurité.

"Nous connaissons les risques que nous courons, ça ne nous a pas retenus : nous sommes ici, plus fort que jamais!" avait lancé M. Guaido à sa sortie de l’aéroport, en allusion aux multiples menaces lancées par le régime de Maduro à son égard.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :