Décès en Tunisie d’un homme à cause de la fièvre du Nil occidental

la fièvre du Nil occidental

Un homme est décédé en Tunisie à cause du virus de la fièvre du Nil occidental, a annoncé, lundi, la directrice générale de l’Observatoire national des maladies nouvelles et émergentes (ONME), Nissaf Ben Alaya.

Dans une déclaration à la presse, Alaya a indiqué que le décès de cet homme de 73 ans avait été enregistré à M’saken dans la province de Sousse, notant que sur les 11 cas suspects d’infection par le virus du Nil occidental recensés en Tunisie, un homme est décédé, alors que trois autres cas ont été confirmés.

«Les autorités compétentes ont mis en place tout un système préventif», pour faire face à l’amplification de cette maladie qui prolifère davantage via l’abondance des eaux non traitées et des moustiques, a fait savoir la responsable.

→ Lire aussi : France : Évacuation d’un vol en provenance de l’Algérie après un cas suspect de choléra

D’après l’ONME, quelque 78 cas suspects ont été détectés dans les provinces de Sousse et de Kairouan (centre), et également dans le nord-ouest du pays.


Une campagne de prévention est menée à l’échelle de la région à travers la lutte contre les moustiques (vecteurs de la maladie) et le pompage des eaux stagnantes qui se sont accumulées avec la saison des pluies.

Découvert pour la première fois en Ouganda, le virus du Nil occidental est principalement transmis par les piqûres de moustiques infectés. Il se maintient dans la nature au moyen d’un cycle impliquant une transmission entre les oiseaux et les moustiques, selon des médias.