A LA UNEMaroc

Défendre l’accord de pêche avec le Maroc est « une priorité » pour l’Espagne

Défendre l’accord de pêche entre le Maroc et l’Union européenne constitue une « priorité » pour l’Espagne, notamment suite à la décision du Tribunal de l’UE au sujet des accords agricole et de pêche signés avec le Maroc, a souligné le ministre espagnol de l’agriculture, de la pêche et de l’alimentation, Luis Planas.

« L’accord de pêche est une priorité pour l’Espagne, en raison de son importance pour les pêcheurs de notre pays, notamment pour les flottes d’Andalousie, des îles Canaries et de Galice« , a relevé, mardi, M. Planas devant le Sénat espagnol.

L’Espagne dispose de 93 licences, selon différentes modalités, sur les 138 disponibles dans l’UE, a-t-il rappelé, mettant l’accent sur l’importance de l’accord pour l’avenir des relations de partenariat Maroc-UE.

→ Lire aussi : CPMM: la décision du Tribunal de l’UE revêt “un caractère politique”

La préservation de l’accord permettra de continuer à renforcer les relations bilatérales avec le Maroc, a fait observer le ministre espagnol.

Dans ce sens, il a insisté que son gouvernement « défendra les intérêts des pêcheurs espagnols qui exercent leurs activités dans les zones de pêche marocaines ».

« Aujourd’hui, nous œuvrons ensemble sur la base de la confiance pour prendre toutes les mesures nécessaires afin de défendre nos intérêts« , dans le cadre de la « coopération positive de l’UE avec le Maroc, qui doit être maintenue d’un point de vue stratégique, car elle profite aux deux parties », a conclu M. Planas.

( Avec MAP )

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page