Dépôt d’un brevet de logiciels relatifs à la gestion et au suivi d’une épidémie (UH2C)

L’équipe de recherche du laboratoire d’informatique (LIM/IOS) de la Faculté des sciences techniques de Mohammedia a déposé un brevet relatif à “un écosystème réactif d’analytique des trajectoires complexes, de pilotage opérationnel, de prédiction et de monitoring spatio-temporel de propagation d’infodémie et d’agents infectieux”, indique, samedi, l’Université Hassan II de Casablanca (UH2C).

“Après une semaine de travail de longue endurance, les prototypes logiciels sont enfin finalisés et disponibles pour réaliser le suivi de la propagation du virus et générer les alertes et les recommandations nécessaires”, souligne le directeur de l’équipe, le professeur Azedine Boulmakoul, cité dans un communiqué de l’Université.

Les aspects innovants dudit système concernent l’intégration de solutions digitales pour conduire efficacement les opérations urgentes pour la gestion de la pandémie virale, explique la même source.

Le système concerne les pratiques de pilotage et de surveillance des pandémies et se structure en quatre sous-systèmes validés par des logiciels pragmatiques fondés sur les technologies avancées en termes d’intelligence distribuée réactive.

Il s’agit, d’abord, d’une solution d’analyse spatio-temporelle de la propagation de l’agent infectieux, qui consiste en une approche de modélisation gaussienne floue, discrète et dynamique intégrant les phéromones (trace) du virus sur les éléments structurants du réseau de la ville, à travers l’intégration des phéromones viraux et des opérateurs de navigation à moindre risque.


Sa force de prédiction de la propagation de l’épidémie “est fort importante pour la gestion des opérations et l’organisation des activités/mesures antivirales auprès de la population des opérateurs socio-économiques et des politiques de la ville”.

Le deuxième système porte sur la gestion du confinement/déconfinement à une échelle réduite et globale en utilisant les réseaux spatio-temporels de type tessellation/partitionnement à base de tampon ou de patterns structuraux des graphes complexes.

Il s’agit, en outre, d’n système distribué temps réel réactif de collecte et de visualisation des événements complexes spatio-temporels d’une smart city affectée par une épidémie virale. Ce système écoute tous les événements (multi-sources) du contexte pandémique.

Enfin, l’équipe de recherche a mis au point un système de surveillance spatio-temporel des rumeurs destiné à s’attaquer aux “mésinformations” sur les réseaux sociaux au sujet de l’infection et la gestion des opérations déployées par les opérateurs et décideurs officiels, en plus de la détection des communautés de rumeurs.


Les concepteurs du système “croient fermement que l’arrêt de l’infodémie est un sujet de la même priorité que la recherche d’un remède ou d’un vaccin contre le virus”.