Don d’organes: l’Espagne bat un nouveau record mondial en 2019

Espagne
Espagne

L’Espagne a battu un nouveau record historique en 2019 en matière de greffe et de don d’organes, avec 5.449 transplantations d’organes, grâce à 2.301 donneurs, selon l’Organisation nationale espagnole des transplantations (ONT).

Le pays ibérique a ainsi consolidé, pour la 28ème année consécutive, sa première place au niveau mondial dans ce domaine, avec un taux de 48,9 donneurs et 116 organes transplantés par million d’habitants, ressort-il des chiffres de l’ONT, publiés vendredi par le ministère espagnol de la Santé.

Parmi les transplantations d’organes réalisées en Espagne au cours de l’année écoulée, on trouve 3.423 greffes de reins, 1.227 du foie, 300 de cœurs, 419 de poumons, 76 de pancréas et 4 d’intestins, précise la même source, notant que plus de la moitié des donneurs (56,4%) ont plus de 60 ans.

Par région, la Cantabrie arrive en tête du classement avec un taux de 89,7 donneurs par million d’habitants, suivie du Pays Basque (65), de Murcie (63,8) et des Baléares (54,4).

“Ces chiffres démontrent l’efficacité des mesures qui ont été incluses dans le plan stratégique +50×22+, mis en œuvre fin 2017 par l’ONT et les coordinations régionales de transplantation, pour atteindre 50 donneurs par million d’habitants et 5.500 transplantations d’organes en 2022”, a souligné la directrice de l’ONT, Beatriz Domínguez-Gil, citée dans un communiqué du ministère.

Les données de l’ONT révèlent ainsi que le système espagnol de transplantation est sur le point d’atteindre, avec deux ans d’avance, les objectifs énoncés dans le plan 50×22, conçu pour améliorer quantitativement et qualitativement l’activité de transplantation d’organes en Espagne.

Au 1er janvier, l’Espagne comptait 420.730 donneurs de moelle osseuse inscrits au Registre national des donneurs volontaires de moelle osseuse (REDMO), dont 36.108 ont été enregistrés en 2019, en hausse de 9,2% par rapport à une année auparavant.