Douze ministres démis de leur fonction suite à leur élection à la Chambre des Représentants

Douze ministres, qui ont présenté leur démission après avoir été élus lors des élections législatives du 7 octobre dernier, ont été démis de leur fonction, apprend-on dans le Bulletin Officiel daté du 21 octobre 2016.

Le Dahir N°1-16-177 en date du 20 octobre 2016 publié dans le Bulletin Officiel N° 6510 bis du 21 octobre 2016 indique que cette démission intervient conformément à la Constitution, notamment l’article 47, et sur demande du Chef du Gouvernement datée du 20 octobre 2016.

Les ministres concernés sont :

  • M. Lahcen Daoudi, ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche scientifique et de la Formation des Cadres,

  • M. Aziz Rabbah, ministre de l’Equipement, du Transport et de la Logistique,

  • M. Mustapha Khalfi, ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement,

  • M. Abdelkader Aâmara, ministre de l’Energie, des Mines, de l’Eau et de l’Environnement,

  • M. Lahcen Haddad, ministre du Tourisme,

  • M. Abdelaziz El Omari, ministre chargé des Relations avec le Parlement et la Société Civile,

  • M. Lahcen Sekkouri, ministre de la Jeunesse et des Sports,

  • Mme Mbarka Bouaida, ministre déléguée auprès du ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération,

  • M. Mohamed Abbou, ministre délégué auprès du ministre de l’Industrie, du Commerce, de l’Investissement et de l’Economie Numérique, chargé du Commerce extérieur,

  • M. Mohamed Najib Boulif, ministre délégué auprès du ministre de l’Equipement, du Transport et de la Logistique, chargé du Transport,

  • M. Idriss Azami Al Idrissi, ministre délégué auprès du ministre de l’Economie et des Finances chargé du Budget,

  • M. Mohamed Moubdii, ministre délégué auprès du Chef du gouvernement, chargé de la Fonction Publique et de la Modernisation de l’Administration.