Droits de l’Homme : Le ministère de la justice et des libertés signe plusieurs conventions

Le ministère de la justice et des libertés a signé, jeudi à Rabat, des conventions de partenariat avec 43 associations œuvrant dans le domaine des droits humains en vue de promouvoir le rôle de ces associations et les soutenir pour atteindre leurs objectifs et mettre en œuvre leurs programmes en matière de droits de l’Homme et de développement.
En vertu de ces accords, signés par le ministre de la justice et des libertés, Mustapha Ramid et les représentants des associations concernées, un total de 43 projets soumis par ces associations, représentant un nombre de villes et de régions du Royaume et qui œuvrent dans la promotion des droits de l’Homme, des droits de la femme, de l’enfant, des jeunes, des détenus, des immigrants et des personnes en situation de handicap, outre des associations œuvrant dans les domaines du développement, de l’environnement, de la justice, de la culture, de la citoyenneté et de la démocratie, bénéficieront d’un soutien financier du ministère au titre de l’année 2016 d’une valeur estimée à 2 millions de dirhams (MDH).

Ces projets ont été classés en trois catégories avec un soutien financier allant de 20.000 à 100.000 DH, sur la base de critères fixés par un comité chargé de la validation des projets au sein du ministère et un comité technique ayant pour mission d’examiner les dossiers et les projets reçus et de s’assurer qu’ils remplissent les conditions requises.

Le comité est composé de représentants des ministères de la Justice et des libertés, de l’Intérieur, de la Solidarité, de la femme, la famille et du développement social et du ministère chargé des relations avec le Parlement, de la société civile, de la Délégation interministérielle aux droits de l’Homme (DIDH) et du Conseil national des droits de l’Homme (CNDH), ainsi que des représentants de l’association Transparency-Maroc.

S’exprimant à cette occasion, M. Ramid a souligné que ces conventions s’inscrivent dans le cadre du renforcement des relations de partenariat et de coopération entre le ministère de tutelle et la société civile œuvrant dans le domaine des droits de l’Homme pour les soutenir sur les plans financier, technique et logistique afin qu’elles puissent accomplir convenablement leurs missions, ajoutant que parmi les 75 projets soumis par ces associations, 43 ont bénéficié d’un soutien financier d’environ 100.000 DH (au profit de 10 associations), 13 autres ont reçu une subvention de 50.000 DH, tandis que 20 associations ont bénéficié d’un soutien de 20.000 DH.


Soucieux d’accompagner la mise en œuvre de ces accords, le ministre a relevé que son département veillera, dans le cadre de comités mixtes, à assurer le suivi de la réalisation des projets et de la préparation des rapports sur leur état d’avancement, ainsi que l’engagement des sociétés civiles vis-à-vis des dispositions de l’accord signé avec chaque association. Pour sa part, le président de l’Association des Barreaux du Maroc (ABAM), Mohamed Akdim, s’est félicité, au nom des associations bénéficiaires, du soutien financier que le ministère ne cesse d’apporter aux instances œuvrant dans le domaine des droits de l’Homme au Maroc, ce qui leur permettra de mener à bien leurs missions, exprimant l’espoir d’élargir le nombre d’associations bénéficiaires et d’accroître la valeur des aides financières dans l’avenir.