A LA UNEEnseignement et éducation

Education: le Maroc et la France veulent renforcer leur coopération

Le renforcement de la coopération dans le domaine de l’Education a été au centre d’un entretien, mercredi à Paris, entre le ministre de l’Education Nationale, du Préscolaire et des Sports, Chakib Benmoussa, et le ministre français de l’Education nationale, de la Jeunesse et des Sports, Jean-Michel Blanquer.

L’entrevue a eu lieu en marge de la 41ème session de la Conférence générale de l’Organisation des Nations Unies pour l’Education, la Science et la Culture (Unesco), en présence notamment de l’Ambassadeur-délégué permanent du Royaume du Maroc auprès de l’Unesco Samir Addahre.

Durant cette rencontre, « il a été convenu de renforcer la coopération autour d’un certain nombre de thématiques en lien avec la qualité à l’école« , a déclaré M. Benmoussa à la MAP.

« Il s’agit de sujets en liaison avec la dimension pédagogique, avec la formation des enseignants ou encore ceux relatifs à l’évaluation et la maîtrise des apprentissages et des connaissances fondamentales dans les différents niveaux scolaires« , a indiqué le ministre.

L’objectif est de « pouvoir créer et définir toutes les actions de correction et de remédiation qui permettraient d’améliorer les résultats et d’accompagner les élèves dans leur progression vers la maîtrise de ces fondamentaux« , a-t-il précisé.

→ Lire aussi : Pour la France, le plan marocain d’autonomie est une base « sérieuse et crédible » pour résoudre la question du Sahara

M. Benmoussa, également président de la Commission Nationale pour l’Education, les Sciences et la Culture, a, par ailleurs, évoqué une “conviction partagée” entre le Maroc et la France quant à l’impact de la pandémie de Covid-19 sur la maîtrise et les apprentissages des élèves.

« Il convient en ce sens d’entreprendre des actions de remédiation et de correction pour pouvoir réduire ces impacts », a-t-il dit, faisant observer qu’ « au Maroc, un certain nombre d’actions sont envisagées afin que cet impact négatif soit corrigé à l’avenir« .

Plus tôt dans la journée, M. Benmoussa, qui conduit une importante délégation aux travaux de la Conférence générale de l’Unesco, a prononcé une allocution au nom du Royaume.

Lors de la discussion de la Politique Générale, le ministre a mis en avant les efforts déployés par le Maroc, sous la direction éclairée de SM le Roi Mohammed VI, pour faire face à la pandémie du Covid-19 et en atténuer les conséquences dans tous les domaines, y compris dans celui de l’Education.

Les travaux de la 41ème Conférence Générale de l’Organisation des Nations Unies pour l’Éducation, la Science et la Culture se sont ouverts, mardi à Paris, avec la participation de 193 pays membres de l’agence onusienne dont le Maroc.

Plusieurs décisions importantes sont attendues lors de cette Conférence Générale sur des enjeux liés à la préservation du patrimoine, de l’environnement et de l’éducation.

( Avec MAP )

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page