El Othmani: “ma nomination par Sa Majesté le Roi est un honneur qui requiert une lourde responsabilité”

M. Saâd-Eddine El Othmani, que SM le Roi Mohammed VI a chargé de former le nouveau gouvernement, a exprimé, samedi à Salé, sa fierté d’être nommé par le Souverain en tant que chef de gouvernement, soulignant que cette nomination “est un honneur qui requiert une lourde responsabilité, dans une conjoncture politique particulière avec de grandes attentes”. M. El Othmani, président du Conseil national du parti de la justice et du développement (PJD), a déclaré à la presse, peu avant l’ouverture des travaux de la session extraordinaire du conseil, que cette réunion, qui se tient à huit clos, est un espace propice de débat sur les enjeux de formation du gouvernement.

“Il est difficile, à l’heure actuelle, de prévoir les partis politiques qui vont former la majorité gouvernementale, puisque les consultations avec les formations concernées n’ont pas encore débuté”, a indiqué M. El Othmani, affirmant que le Conseil national, considéré comme parlement du parti, va soumettre à discussion tous ces points afin de prendre les décisions appropriées.

Quant au secrétaire général du PJD, Abdelilah Benkirane, il a souligné, dans une brève déclaration à la presse, que le parti a décidé d’interagir positivement avec la décision de SM le Roi de nommer une autre personnalité du parti pour la formation du gouvernement, en la personne de M. El Othmani.

De son côté, Aziz Rebbah, membre dirigeant du parti, a précisé que la décision de nommer Saâd Eddine El Othmani à la tête du gouvernement “était claire”, insistant sur “le modèle démocratique marocain, sur le respect de la référence constitutionnelle et sur la confiance placée au PJD par le Souverain pour conduire cette étape”.


Après avoir rendu hommage au parcours politique et partisan de M. El Othmani, M. Rebbah a affirmé que le Conseil national va soutenir cette orientation, sous l’égide de Saâd Eddine El Otmani, suivant la même approche adoptée auparavant par le Conseil national tenu, il y a quelques semaines, concernant M. Abdelilah Benkirane.

Le Secrétariat général du PJD avait décidé lors d’une réunion, tenue jeudi dernier, de convoquer une session extraordinaire pour l’évaluation des changements et des développements récents.