En l’attente d’une voie maritime par Dakhla, la sécurisation de Guergarat est salutaire pour le trafic commercial de la région (expert)

Guergarat

Le poste frontalier de Guergarat a une grande importance économique et commerciale pour les provinces du Sud. Grâce à l’intervention des Forces Armées Royales (FAR), sur hautes instructions royales, les activités du transport routier de ces provinces ont repris leur cours normal.

Contacté par Maroc Diplomatique, Abderrahim Chennaoui, Président du Centre Professionnel pour le Développement de la sécurité et le Transport “CPDST” a indiqué que « l’ouverture du passage de Guergarat a contribué à redonner souffle au transport routier et aux échanges commerciaux entre le Maroc et les provinces du sud ».

Par ailleurs, Chennaoui a indiqué que le secteur a été déjà impacté par les agitations qu’a connues la région. « Cela fait presque 20 jours que les véhicules ont été immobilisés dans le poste-frontalier, ce qui a impacté les échanges commerciaux avec les pays du Sud ». « Nous félicitons d’ailleurs, l’intervention militaire et politique du Maroc pour mettre fin aux actes commis par le Polisario au niveau du passage de Guergarat ».

L’expert dans le domaine du transport logistique a précisé que la voie terrestre est indispensable pour assurer le transport des marchandises et les échanges commerciaux. « Nous n’avons pas de voie ferroviaire et la voie aérienne est très couteuse. Nous espérons donc l’ouverture d’une voie maritime qui va alléger la circulation entre les pays d’Afrique », espère-t-il soulignant que « le port de Dakhla a une grande importance pour faciliter le transport de marchandises dans cette région et donc nous avons que ce passage qui permet de faciliter le trafic commercial ».