Entrée en vigueur de l’accord de la Zone de libre-échange africaine

ZLECA

Le ministre délégué chargé des relations avec le parlement et la société civile, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi, s’est félicité, jeudi à Rabat, de l’entrée en vigueur de l’accord de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECA), estimant qu’il s’agit d’un “grand événement” qui concorde avec la politique ambitieuse africaine du Maroc, engagée sous la conduite de Sa Majesté le Roi Mohammed VI.

S’exprimant lors d’un point de presse tenu à l’issue du Conseil du gouvernement, M. El Khalfi a précisé que l’entrée en vigueur de cet accord contribuera à la mise en oeuvre de la vision Royale, fondée sur l’idée que l’avenir de l’Afrique est l’oeuvre du continent lui-même et de ses citoyens, et qu’il est temps d’aller de l’avant sur cette trajectoire. Par ailleurs, M. El Khalfi a réitéré la volonté du Royaume à s’engager dans les efforts visant à réussir l’accord et la mise en oeuvre de ses dispositions, rappelant que le Maroc a été le premier à appeler à la mise en place de cet accord, qui vise à créer une zone de libre-échange permettant de porter le commerce intra-régional en Afrique à 60% à l’horizon 2022.

→ Lire aussi : Conseil de gouvernement: Adoption du projet de loi relatif à l’accord de création de la ZLECA

Le Maroc a également été l’un des premiers signataires de l’accord, sur la base des orientations diplomatiques Royales en Afrique, dans lesquelles le Royaume s’est engagé afin de renforcer davantage les relations Sud-Sud au sein du continent, a-t-il ajouté. Ce projet ambitieux renforcera l’engagement du Royaume dans la mise en oeuvre des dispositions dudit accord, conformément à un dispositif institutionnel et juridique établi avec l’ensemble des pays du continent, a-t-il précisé, notant que ce dispositif a été concrétisé par la signature d’une série de conventions bilatérales, dont le nombre avoisine 1.000 conventions signées durant les vingt dernières années, outre l’accroissement des investissements marocains au sein du continent dans plusieurs secteurs, ainsi que le renforcement du système de coopération international en termes d’enseignement, 8.000 étudiants subsahariens poursuivant leurs études au Maroc.

L’accord de la ZLECA est entrée en vigueur ce jeudi, suite à sa ratification par 22 pays membres de l’Union africaine. Ce seuil a été atteint le 29 avril, ouvrant ainsi la voie à une entrée en vigueur trente jours plus tard, conformément aux statuts de la ZLECA. Depuis le 29 avril, le nombre des pays ayant ratifié l’accord a été porté à 24 suite à la ratification du Burkina Faso et du Zimbabwe.


Le commissaire de l’UA pour le Commerce et l’Industrie, Albert Muchanga, a évoqué une “étape historique“, notant qu’il s’agit aussi de l'”aboutissement d’un engagement courageux, pragmatique et continental pour l’intégration économique“.