Environ 20.000 croisiéristes ont visité Tanger

Quelque 20.000 croisiéristes ont visité la ville de Tanger depuis le début de l’année jusqu’au 16 février, dont près de 17.000 personnes étaient à bord du troisième plus grand paquebot du monde “Norwegian Epic”, a affirmé, le délégué provincial du tourisme à Tanger, Saïd Abbassi. Ce dernier a précisé que le port de Tanger ville a enregistré, durant cette période, l’accostage de 2 navires de croisière les plus grands au monde, à savoir “Costa Méditerranéen” et “Norwegian Epic”, qui a fait 3 escales depuis le début de l’année.

Ainsi, le port Tanger-ville a accueilli, mardi, le navire “Norwegian Epic” en provenance de Barcelone, avec à son bord, 4.138 croisiéristes de différentes nationalités, notamment des Allemands, Espagnols, Italiens, Japonais, Français, Anglais et Américains, et 1.700 membres d’équipage, et ce pour la 3ème fois en deux mois, a fait savoir le responsable notant que ces passagers ont effectué des visites guidées dans les villes de Chefchaouen, Tétouan, Assilah et Tanger.

Le délégué du Tourisme a rappelé que quelque 3.994 croisiéristes de différentes nationalités et 1.674 membres d’équipage étaient à bord du navire “Norwegian Epic”, qui avait fait escale, le 26 janvier dernier, au port de Tanger-ville, notant que la ville du Détroit avait également accueilli, le 7 janvier, l’un des plus grands paquebots au monde “Costa Méditerranéen”, avec à son bord 2.500 passagers, dont des Allemands, Coréens, Français et des Italiens.

Sur les retombées socio-économiques du tourisme de croisière, M. Abassi a assuré que la visite de ces croisiéristes impacte positivement l’activité de plusieurs secteurs vitaux dont le transport, l’artisanat et l’activité des guides, soulignant que la position exceptionnelle et stratégique du port de Tanger-ville, situé au croisement de l’Océan atlantique et de la mer méditerranée, permet à la ville du Détroit de se positionner en tant que destination phare du tourisme de croisière et de plaisance à l’échelle nationale et de la Méditerranée.


Dans ce contexte, M.Abassi a précisé qu’un comité d’accueil de cette croisière, présidé par le Wali de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima, Mohamed El Yaakoubi, a été mis en place pour que le séjour de ces croisiéristes dans la région se déroule dans de bonnes conditions, outre l’ouverture d’une plateforme d’information, dotée de brochures et de cartes géographiques de la ville du Détroit, et l’organisation d’activités d’animation artistique pour mettre en exergue le potentiel culturel du Royaume, en général, et de la région, en particulier.
Il a, à cet égard, souligné que l’arrivée de ce genre de croisières témoigne de la confiance que portent les touristes étrangers à la destination Tanger, grâce à l’amélioration de l’accueil d’encadrement et d’assistance, à la valorisation des sites touristiques de la région et au développement des infrastructures liées à l’animation culturelle et touristique.
En outre, il a estimé qu’avec l’achèvement des travaux du projet de reconversion du port Tanger-ville, la destination Tanger devrait encore renforcer son attractivité en matière de tourisme de croisière et de plaisance.

Le Projet de reconversion de la zone portuaire de Tanger-ville offre des infrastructures importantes dédiées à l’accueil des plus grands paquebots de croisières au monde.
Ainsi, 3 postes à quai seront dédiés à cette activité, dont le plus grand sera d’une longueur de 360 m, indique un document de la société d’aménagement de la zone portuaire de Tanger ville (SAPT), notant que le trafic visé est de 300.000 croisiéristes en 2016 et de 750.000 en 2020.

La dimension portuaire de ce projet, ayant nécessité un investissement de 2,18 milliards de dirhams (MMDH), porte sur le port de croisière et de plaisance, qui vise à doter la ville du Détroit de la plus grande marina dans la région avec 1.300 anneaux, à travers la reconversion de l’actuel port de pêche et l’aménagement d’un nouveau port de plaisance à l’Est de l’actuel port.

Maroc Diplomatique avec MAP