Erdogan dément tout retard dans l’ouverture du nouvel aéroport d’Istanbul

Erdogan dément tout retard dans l’ouverture du nouvel aéroport d’Istanbul

L'ouverture du nouvel aéroport international d'Istanbul, officiellement prévue le 29 octobre, ne sera pas repoussée en dépit d'une récente grève des ouvriers, a assuré dimanche le président Recep Tayyip Erdogan.

"La date d'ouverture est le 29 octobre, les tests ont été effectués (...) Le bâtiment du terminal est prêt, les pistes sont vraiment très belles", a déclaré M. Erdogan lors d'une conférence de presse à Istanbul.

Ces déclarations surviennent alors que les spéculations vont bon train après que des centaines d'ouvriers ont fait grève la semaine dernière sur le chantier de cet aéroport, le troisième d'Istanbul.

Des sites d'information ont rapporté ces derniers jours que l'ouverture du nouvel aéroport, dont le nom n'a toujours pas été dévoilé, pourrait être repoussée au 31 décembre.

"Il n'y a rien de tel", a insisté M. Erdogan qui s'était rendu la veille sur place. Il a en revanche pour la première fois indiqué que l'aéroport international Atatürk, censé être remplacé par le nouvel aéroport et reconverti en parc, ne fermerait pas immédiatement.

→Lire aussi: Erdogan demande le gel des avoirs en Turquie de ministres américains

"L'aéroport Atatürk ne va pas subitement cesser ses activités, il y aura une période de transition", a indiqué M. Erdogan, sans livrer davantage de détails.

Situé sur la rive européenne d'Istanbul, près de la mer Noire, le nouvel aéroport sera, selon Ankara, "le plus grand du monde". Contrairement à l'aéroport Atatürk, l'autre aéroport d'Istanbul, Sabiha Gökçen, restera ouvert.

Durant une première phase, le nouvel aéroport aura une capacité de 90 millions de passagers par an, pour atteindre 150 millions de passagers en 2023, selon le gouvernement.

Mais sa construction, qui se poursuit à une cadence effrénée, a été assombrie par les critiques sur les conditions de travail des plus de 30.000 ouvriers.

Plusieurs centaines d'entre eux ont été arrêtés et 24 écroués la semaine dernière après avoir manifesté pour demander une amélioration de ces conditions.

Avec l'AFP

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :