Espagne : la Liga se déconfine, le Barça et le Real se régalent

Liga

Après un arrêt obligé de trois mois dû au nouveau coronavirus, le championnat espagnol a repris ses services à huis clos dès jeudi dernier avec les matchs de la 28ème journée. FC Barcelone, leader avant le paralyse, a confirmé son statut après une large victoire sur Majorque (0-4), de même que le Real Madrid qui a retrouvé ses couleurs en s’imposant face à Eibar (3-1).

Les coéquipiers de Messi n’ont laissé aucune chance aux locaux et dominé le match depuis les premières minutes de la rencontre, ce qui a permis l’ouverture du score grâce à un but du chilien Arturo Vidal après une passe décisive de Jordi Alba.

Malgré ce but d’avance, l’équipe de Quique Sétien n’ont pas baissé la garde avant la confirmation du score par Martin Braithwaite à la 37ème minute grâce à une passe de Lionel Messi, qui a également contribué au troisième but marqué par Jordi Alba.

La vedette argentine, meilleur joueur de la rencontre avec différence, allait clore le score à la 95ème minute, confirmant ainsi un retour des plus notables des catalans qui restent premiers avec 61 points, à deux unités du Real Madrid.

L’équipe de Zidane, qui disputera le reste du championnat au Stade Alfredo di Stéfano, situé dans le centre sportif du club au nord de Madrid, en raison des travaux de rénovation du Santiago Bernabeu, a redémarré la Liga avec enthousiasme.


Les coéquipiers de Hazard ont dominé toutes les phases du jeu depuis le début de la rencontre et assuré le résultat à la première mi-temps grâce aux réalisations de Toni Kroos (4 min), Sergio Ramos (30 min) et Marcelo (37 min).

Toutefois, après la reprise, Eibar a pris les commandes du match et inquiété la défense madrilène et son portier Courtois. Après deux parades décisives, les visiteurs ont réduit le score à la 60ème minute par l’intermédiaire de Pedro Bigas. Le match s’est soldé par une victoire rassurante du Real Madrid, deuxième avec 59 points.

L’affiche de cette journée a opposé l’Athletic de Bilbao à l’Atletico de Madrid et qui s’est soldée par un nul (1-1) qui n’arrange pas les affaires des deux équipes, plus particulièrement celles du club madrilène toujours sixième avec 46 unités. De son côté, l’équipe basque a perdu une occasion de se rapprocher des places assurant une qualification à l’Europa League.

Lors du derby de Séville, FC Séville, de l’entraîneur Julen Loptegui, s’est imposé 2 à 0 sur Real Betis, consolidant ainsi sa position à la troisième place de la Liga avec 50 points, à 11 unités du Barça.


Getafe, équipe révélation du championnat, a perdu une opportunité en or pour confirmer ses ambitions d’une qualification à la Ligue des champions après sa défaite surprise contre Grenade (2-1).

Après 91 jours de mise en sommeil, LaLiga, instance chargé de gérer le football professionnel en Espagne, a programmé des matchs quotidiens pendant 40 jours avec des horaires variables selon les régions et les droits de retransmission.

Suivant les consignes des autorités sanitaires espagnoles, LaLiga a produit un protocole de 26 pages comprenant les mesures devant être prises par l’ensemble des équipes.

Vols charters, hôtels exclusifs pour les équipes en déplacement, autobus séparés, gants, masques, pas de célébrations collectives des buts. Un protocole des plus strictes pour protéger les joueurs et les staffs techniques et préserver la crédibilité du championnat qui prendra fin le 19 juillet.