Espérance de vie : le niveau de vie très décisif chez les Marocains

Par Bachir Abdallah

L’espérance de vie des moins fortunés au Maroc est déjà considérablement plus faible à la naissance que celle des compatriotes plus aisés.

Les pauvres meurent au Maroc quatre ans plus tôt que les Marocains plus riches, selon une étude du Haut-Commissariat au plan (HCP).

L’espérance de vie varie selon la région et le groupe social. Les citadins vivent plus longtemps que les villageois, principalement en raison d’un meilleur accès aux soins de santé.

Cependant, l’espérance de vie moyenne au Maroc a considérablement augmenté depuis les années soixante-dix. Au début des années soixante, un Marocain moyen vivait jusqu’à 47 ans, maintenant l’espérance de vie est en moyenne de 75 ans.

Selon les dernières données de l’OMS publiées en 2020, l’espérance de vie au Maroc est la suivante : hommes 71,7, femmes 74,3 et espérance de vie totale 73,0, ce qui donne au Maroc un classement mondial de l’espérance de vie de 102.

→ Lire aussi : La couverture sociale universelle pour réduire les disparités

Avec une population de 35,2 millions d’habitants en 2019, le Maroc continue de faire face aux défis de la pauvreté. Un rapport de la Banque mondiale de 2019, année de référence avant la pandémie indique a cependant noté les défis qui entravent le progrès socio-économique du pays. Le rapport constate que 24% de la population, soit neuf millions de Marocains, peut être « considérée comme pauvre ou menacée de pauvreté ».

Selon les projections de l’ONU, l’espérance de vie au Maroc est relativement en hausse.

L’espérance de vie actuelle du Maroc en 2022 est de 77,21 ans, soit une augmentation de 0,29% par rapport à 2021.

L’espérance de vie du Maroc en 2021 était de 76,99 ans, soit une augmentation de 0,29% par rapport à 2020.

L’espérance de vie du Maroc en 2020 était de 76,77 ans, soit une augmentation de 0,29% par rapport à 2019.

L’espérance de vie du Maroc en 2019 était de 76,55 ans, soit une augmentation de 0,29% par rapport à 2018.

La lutte contre la mortalité infantile a contribué de manière significative à l’augmentation de l’espérance de vie moyenne.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page