Etats-Unis: le chômage se maintient à un niveau historiquement faible de 3,7%

chômage

L’économie américaine a généré 164.000 nouveaux emplois au cours du mois de juillet, alors que le chômage s’est maintenu à un niveau historiquement faible de 3,7%.

Selon les données dévoilées vendredi par le département du Travail, la moyenne des salaires par heure a augmenté de 3,2% en glissement annuel, en amélioration par rapport au mois de juin.

Dans l’ensemble, le marché du travail est sain et les données sont globalement conformes aux attentes, estiment les analystes de Wall Street, qui expliquent le ralentissement relatif du nombre de créations d’emplois par rapport au rythme de l’année dernière par la saturation du marché de travail, le chômage étant à son plus faible niveau depuis 50 ans.

→ Lire aussi : Canada: perte de 2.200 emplois en juin, taux de chômage en hausse à 5,5%

En juillet, plusieurs secteurs de l’industrie ont affiché des gains solides. Les soins de santé ont créé 30.400 emplois, les services de restauration 15 400 emplois alors que les administrations locales ont généré 14.000 emplois, principalement dans le secteur de l’éducation. De son côté, le secteur de la finance et des assurances a ajouté 13.900 nouveaux emplois.


Malgré une croissance constante, l’économie américaine semble traverser une phase de ralentissement. Le produit intérieur brut (PIB) a progressé à un taux annuel raisonnable de 2,1% au trimestre d’avril à juin, en baisse par rapport au rythme soutenu de 3,1% enregistré entre janvier et mars.

Mercredi, la Réserve fédérale américaine (Fed) a décidé d’abaisser ses taux d’intérêt pour la première fois depuis que les autorités US les avaient ramenés à zéro, en 2008, au plus fort de la crise financière.

Le patron de la Fed, Jerome Powell, a expliqué que la banque prenait une “assurance” sur l’avenir face aux “incertitudes” pesant sur l’économie mondiale mais aussi la faiblesse “persistante de l’inflation”.