A LA UNESahara Marocain

Evénements de Gdim Izik : La coordination des familles et amis des victimes commémore leur mémoire

La coordination des familles et amis des victimes des événements de Gdim Izik commémore lundi le 11ème anniversaire de la tragédie ayant suivi le démantèlement pacifique du camp de Gdim Izik, près de Laâyoune, qui a été pris en otage par des criminels à la solde du front séparatiste, en faisant onze morts dans les rangs des Forces auxiliaires, de la Gendarmerie royale et de la Protection civile.

La Coordination indique dans un communiqué parvenu dimanche à la MAP que ces événements demeurent gravés dans la mémoire des familles des victimes de ces crimes odieux, qui témoignent de la cruauté et du caractère sanglant et inhumain de leurs auteurs et de leurs complices.

À cet égard, ajoute la même source, la coordination se remémore des sacrifices des 11 martyrs du devoir national, et des autres victimes qui ont été blessés et qui ont souffert de troubles psychologiques suite à ces agressions n’ayant épargné les dépouilles des victimes, souillées par des séparatistes, affirmant toutefois que le déroulement du procès dans son volet pénal a respecté toutes les garanties d’un procès équitable.

→ Lire aussi : Les détenus de Gdim Izik poursuivis pour avoir assassiné des éléments des forces de l’ordre plutôt que pour des raisons liées à un quelconque activisme pacifique

La Coordination a fait part de sa condamnation de toutes les tentatives des ennemies du Maroc visant à occulter et falsifier la réalité des événements de Gdim Izik et de présenter les auteurs de ces actes criminels comme des militants pacifistes, tout en appelant à « la préservation de la mémoire collective des victimes de manière à mettre en avant leur sacrifice.

Le communiqué a également souligné que la coordination des amis et des familles des victimes du camp Gdim Izik salue le contenu du discours prononcé par SM le Roi Mohammed VI, samedi, à l’occasion de la commémoration du 46ème anniversaire de la glorieuse Marche verte, dans lequel le Souverain a affirmé que « pour le Maroc, son Sahara n’est pas à négocier. Aujourd’hui comme dans le passé, la Marocanité du Sahara ne sera jamais à l’ordre du jour d’une quelconque tractation ».

( Avec MAP )

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page