AccueilA LA UNEFestival de cinéma africain : meilleur prix de l’Entente du meilleur documentaire pour le film marocain « La Route du pain »

Festival de cinéma africain : meilleur prix de l’Entente du meilleur documentaire pour le film marocain « La Route du pain »

C’est à Tanger et à Tarifa, au sud de l’Espagne, que s’est tenu le festival du Cinéma Africain (FCAT), du 27 mai au 4 juin. Lors de cette 13ème édition, le réalisateur Hicham Elladdaqi s’est vu attribuer le prix de l’Entente du meilleur documentaire pour son premier long-métrage « La Route du pain ». Cette consécration vient après plusieurs participations du réalisateur à divers festivals internationaux avec son premier court-métrage « Quelques pieds ne peuvent pas danser ».

Le documentaire primé est une reprise du vécu des habitants d’un quartier populaire de la ville ocre touchés par la croissance de l’activité touristique dans cette ville.

Le prix Goriot de Tarifa du Meilleur long-métrage, quant à lui, a été remporté par le fil « Lonbraz Kann » (A l’ombre des cannes à sucre). Film réalisé pendant huit longues années par le réalisateur mauricien David Constantin. C’est le premier long-métrage de fiction réalisé par ce dernier et le deuxième dans toute l’histoire de l’Ile Maurice. Le film relate la crise et la révolution d’ouvriers d’une usine sucrière qui se retrouvent sans emploi suite à la construction d’une urbanisation luxueuse et d’un terrain de golf à la place de l’usine. Face au monde qui se métamorphose devant eux tout en les en expulsant, ils tiendront tête et ne se laisseront pas faire.

D’un autre côté, le prix du Public, à savoir le prix des Deux rives, a été accordé au long-métrage sud-africain « The Endless River », d’Olivier Hermanus. Il a réalisé divers courts-métrages, documentaires et trois longs-métrages, tous sélectionnés dans de nombreux festivals internationaux. Ce film raconte une histoire d’amour de l’Afrique du Sud post-apartheid, marquée par la douleur et la solitude.

Par ailleurs, le jury a remis une mention spéciale à « Fi rassi rond-point » de Hassen Ferhani.

Ainsi et au total, 76 films de 26 pays dont 17 pays africains  ont été projetés dans le cadre de deux sections de films en compétition et dans 5 autres sections parallèles hors compétition. Parmi les pays présents, notamment Madagascar, l’Ile Maurice, la Guinée Equatoriale, le Cameroun, le Mali, l’Ethiopie, le Nigeria, le Soudan et bien d’autres, le Maroc s’est distingué avec 11 réalisations, l’Algérie et l’Egypte avec cinq, l’Afrique du Sud et la Tunisie à égalité avec 4 films.

Le FCAT bénéficie du soutien des mairies de Tarifa et de Tanger, de la députation de Cadix, de la wilaya de la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, de l’Agence pour la promotion et le développement du Nord (APDN) et du Conseil de la communauté des marocains à l’étranger (CCME).

Share With:
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire


%d blogueurs aiment cette page :