Une fracture ostéoporotique toutes les deux secondes!

 Célébrée le 20 octobre de chaque année, l’ostéoporose est une maladie qui se caractérise par une faible masse osseuse et une détérioration du tissu osseux. Cette condition entraîne une plus grande fragilité osseuses et des risques de fractures, surtout au niveau de la hanche, la colonne vertébrale et au niveau du poignet.

On estime que 40% des femmes de 50 ans et 14% des hommes seront victimes d’une fracture ostéoporotique avant la fin de leur vie. Ces chiffres pourraient doubler d’ici une cinquantaine d’années en raison de l’allongement de l’espérance de vie.  A 65 ans, 39% de femmes souffrent d’ostéoporose, elles sont 70% à 80 ans. A l’échelle internationale, on enregistre une fracture toutes les vingt secondes soit, 1.600.000 fractures du fémur par an !

Au Maroc, selon une étude réalisée par la Société marocaine de Rhumatologie ( SMR), une femme sur 3, à partir de 50 ans, et une femme sur deux, à partir de 70 ans, sont touchées par l’ostéoporose. 71 %  des patients ne consultent un médecin spécialiste qu’après plus de 3 mois de la manifestation des premiers symptômes, 41 % après un an, et seulement 8 %  après 3 mois, et cela est dû essentiellement au manque de moyens, et au recours aux remèdes naturels d’abord.

L’ostéoporose est une maladie qui passe souvent inaperçue car elle ne provoque parfois aucune manifestation ni douleur et n’est découverte qu’à l’occasion d’une fracture. Le risque est d’autant plus important que la personne est âgée.

Les fractures observées au cours de l’ostéoporose sont généralement de 3 types, à savoir les fractures du poignet, les fractures du col du fémur et les fractures de la colonne vertébrale. Elles peuvent causer des douleurs ainsi qu’une perte d’autonomie particulièrement invalidante dans la vie quotidienne et, enfin, une perte de confiance en soi.

Les signes d’ostéoporose sont notamment les suivants :

-Perte de taille de quelques centimètres, de l’ordre de 3 cm environ.

-Survenue d’une fracture (fracture du poignet par exemple) en dehors d’un choc violent survenant à partir de la cinquantaine.

-Présence d’une scoliose (déformation de la colonne vertébrale   provoquant une torsion du rachis accompagné d’une déformation du thorax) ou bien une présence de douleurs vertébrales violentes, de difficultés à effectuer certains gestes de la vie quotidienne, témoignant de fractures osseuses.
Notons que  la prévention et le diagnostic précoce chez les sujets à risque peuvent changer la donne.

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page