France : 100 milliards d’euros pour un ambitieux plan de relance économique

France

Le gouvernement français a présenté, jeudi, un ambitieux plan de relance de 100 milliards d’euros pour l’économie durement touchée par la pandémie de Coronavirus.

Voulu par le Président Emmanuel Macron et préparé depuis trois mois par Bercy, le plan «France Relance» a l’ambition d’engager le pays dans une ambitieuse stratégie économique pour préparer la France de 2030.

“100 milliards d’euros, c’est en proportion de la richesse nationale, le plan de relance le plus massif annoncé à ce jour parmi les grands pays européens, c’est surtout le montant nécessaire pour retrouver notre niveau de richesse d’avant la crise. Un objectif ambitieux mais parfaitement à notre portée”, a affirmé le Premier ministre français.

“C’est un plan pour la France, les Françaises et les Français, il doit permettre de mieux préparer les défis de l’avenir en préparant et transformant notre économie”, a ajouté Jean Castex, lors de la conférence de présentation du plan de relance.

Ce plan constitue « un moment très important dans notre stratégie de lutte contre les conséquences économiques et sociales de la pandémie”, a affirmé le chef du gouvernement français. Il s’ordonne autour de trois grands axes.


Le premier axe porte sur la transition écologique à hauteur de 30 milliards avec notamment 6,7 milliards pour la rénovation énergétique des bâtiments et 7 milliards d’ici 2030 pour faire de la France un pays de pointe sur l’hydrogène verte.

Le deuxième axe se veut “un plan de réarmement industriel” pour la France. Doté de 35 milliards d’euros, il portera notamment sur la baisse des impôts de production avec 20 milliards sur deux ans et la relocalisation de filières stratégiques à hauteur d’un milliard d’euros comme la santé ou l’agroalimentaire.

Quant au troisième axe à hauteur de 35 milliards d’euros, il visera à renforcer la cohésion sociale et territoriale. Ce troisième axe “est une attente de tous nos concitoyens et particulièrement ceux qui ont pu se sentir délaissé”, a affirmé M.Castex.

Selon le Premier ministre français, le plan de relance doit avoir « un effet d’entraînement et de levier sur le reste de l’économie », appelant « au sens des responsabilités de tous les acteurs : pour que les entreprises embauchent, pour que les partenaires sociaux dialoguent, pour que les ménages investissent et consomment au lieu d’épargner. C’est une condition de la réussite et de la démultiplier”, a-t-il affirmé.


Pour lui, la priorité absolue de ce plan restera l’’emploi. “Il faut atténuer pour les entreprises les effets de la récession économique, il faut relancer l’activité. Il faut ensuite réduire l’impact néfaste de la crise sur notre société, en particulier sur les jeunes, les précaires. Enfin il faut investir massivement à la fois dans la transition écologique, et dans l’indépendance française dans plusieurs secteurs clés”, a-t-il détaillé.

Initialement prévue la semaine dernière, la présentation de cette stratégie a été repoussée afin de préparer la rentrée sur le plan sanitaire, dans un contexte de regain inquiétant des contaminations au Covid-19.

A travers ce plan de relance de 100 milliards d’euros, en plus des 460 milliards déjà engagés en mesures sectorielles et de soutien à l’économie depuis le début de l’épidémie, le gouvernement français entend accélérer, sur deux ans, la reprise et la transformation de l’économie française, fortement impactée par la pandémie du nouveau coronavirus.