France: Les entreprises ayant des sièges dans des paradis fiscaux exclues des aides publiques

entreprises

Le ministre français de l’Economie et des Finances, Bruno Le Maire, a annoncé jeudi que le gouvernement exclut les entreprises basées ou ayant des filiales dans les paradis fiscaux des d’aides publiques pour faire face à la crise économique liée au coronavirus.

Une entreprise qui a son siège fiscal ou des filiales dans un paradis fiscal “ne pourra pas bénéficier des aides de trésorerie de l’Etat“, a affirmé le ministre sur France Info.

Il y a des règles qu’il faut respecter. Si vous avez bénéficié de la trésorerie de l’Etat, vous ne pouvez pas verser de dividendes et vous ne pouvez pas racheter des actions“, a-t-il indiqué.

Et si votre siège social est implanté dans un paradis fiscal, il est évident que vous ne pouvez pas bénéficier du soutien public“, a souligné M. Le Maire.

La somme totale des prêts garantis par l’Etat accordés aux entreprises pour faire face à leurs problèmes de trésorerie frôle les 40 milliards d’euros, a indiqué mercredi le directeur général de Bpifrance, Nicolas Dufourcq, notant que 251.000 prêts avaient été accordés jusqu’à mardi soir, pour un montant moyen de 140.000 euros.


Le président Emmanuel Macron avait annoncé le 16 mars que ce dispositif de prêts garantis par l’Etat pour faire face aux retombées économiques du nouveau coronavirus pourrait aller jusqu’à 300 milliards d’euros.