France-Maroc : un partenariat résilient qui transcende les périodes de transition politique

 Transcendant les périodes de transition politique et s’inscrivant dans une continuité stratégique, le partenariat d’exception unissant le Maroc et la France n’a cessé de s’approfondir et se développer ces derniers mois et plus particulièrement depuis l’élection en mai 2017 d’Emmanuel Macron à la présidence de la République française.

En effet, avec l’élection du nouveau chef de l’Etat français, le partenariat fort et pérenne existant entre les deux pays est entré dans une nouvelle phase confirmant ainsi la profondeur et la solidité des relations entre Rabat et Paris sur tous les plans, tant politique, économique, culturel que social.

La visite effectuée en juin dernier par le président Macron au Maroc, un mois seulement après son élection, traduit de manière on ne peut plus éloquente cette volonté commune d’aller de l’avant.

Le dialogue politique régulier et de haut niveau qu’entretiennent le Maroc et la France garantit la continuité stratégique du partenariat entre les deux pays animés constamment par la volonté de tisser des liens renforcés et multidimensionnels entre eux, d’autant plus que le chef de l’Etat français avait choisi de se rendre dans le Royaume pour son premier déplacement dans la région.


Outre son caractère symbolique, ce déplacement a été le témoignage éloquent que le Maroc et la France forment une communauté de destin et de bon voisinage et a constitué l’illustration de la proximité singulière entre Rabat et Paris, ainsi qu’un geste d’amitié grandement apprécié par le peuple marocain.

En se rendant à Rabat pour sa première visite hors Union européenne, le président Emmanuel Macron a tenu à réaffirmer toute l’importance politique et stratégique du partenariat bilatéral, avait affirmé le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian, relevant que le Maroc et la France font face ensemble aux défis du monde présent et à venir.

“Cette visite au Maroc est à la ressemblance des relations entre nos deux pays, fondées sur une vision commune et une volonté de poursuivre nos intérêts conjoints non seulement au Maroc mais également dans la région et en Afrique”, avait affirmé pour sa part le président français lors d’une conférence à Rabat, ajoutant que le Royaume est un “pays ami et un partenaire stratégique pour la France”.

Il a également relevé que la France et le Maroc ont une politique commune en Afrique.


La qualité des relations maroco-françaises a été réitérée par SM le Roi Mohammed VI juste après l’élection de M. Macron en tant que président de la République.

Dans un message adressé au président Macron, le Souverain avait tenu à rappeler que les peuples marocain et français, qui sont liés par une amitié séculaire, fondée sur l’estime mutuelle et une communauté de valeurs humaines, ont su, au fil des années, construire un partenariat fort et multiforme qui s’illustre par sa pérennité et sa stabilité.

“C’est un choix stratégique, voulu et assumé, que les deux pays ont pu constamment renouveler et consolider face aux multiples défis politiques, humains et socio-économiques qu’ils ont eu à relever des décennies durant”, avait soutenu SM le Roi, se disant persuadé que le partenariat entre le Maroc et la France, sous la présidence de M. Macron, “s’inscrira dans cette dynamique et gagnera en profondeur et en intensité”.

La force du partenariat franco-marocain a été à nouveau mis en avant à l’occasion de la réunion de haut niveau Maroc-France, tenue en novembre dernier à Rabat et qui a été l’occasion de réitérer la volonté commune de l’enrichir davantage.


Coprésidée par le chef du gouvernement, Saâd Eddine El Othmani, et le Premier ministre français, Edouard Philippe, cette Réunion de Haut niveau a été sanctionnée par la signature de plusieurs accords intéressant les divers domaines de coopération permettant ainsi de donner un nouvel élan au partenariat d’exception entre le Maroc et la France.

A noter également que la rencontre entre SM le Roi et le président Macron en marge de la participation du Souverain au 5ème Sommet Union Africaine-Union Européenne, fin novembre à Abidjan, reflète aussi le caractère exceptionnel des relations bilatérales.

Ce partenariat singulier doit être à nouveau confirmé à l’occasion de la visite officielle du président français, prévue début 2018 au Maroc.

Par Imad El Honsali