AccueilA LA UNEFrance : une députée appelle à durcir les conditions du regroupement familial
france

France : une députée appelle à durcir les conditions du regroupement familial

Le débat sur l’immigration en France bat son plein au Parlement. Laurence Vichnievsky, vice-présidente de la commission des Lois à l’Assemblée nationale, a appelé à durcir les conditions du regroupement familial.

Le débat parlementaire sur l’immigration bat son plein en France. Laurence Vichnievsky, vice-présidente de la commission des Lois à l’Assemblée nationale, a appelé à durcir les conditions du regroupement familial. Dans une tribune libre, publié sur lopinion.fr, la députée du Puy-de-Dôme (MoDem) a souligné que la France « est tenu de respecter la directive européenne du 22 septembre 2003 mais elle n’est pas obligé d’en assouplir les conditions ».

Selon Vichnievsky, un salaire équivalant à 1,2 smic ne constitue pas une « ressource stable et suffisante pour subvenir aux besoins » d’une famille de « six personnes ou plus », comme le prévoit actuellement l’article R. 411-4 du CESEDA. Elle recommande ainsi de « resserrer les conditions légales et réglementaires du regroupement et ensuite les appliquer sans laxisme ».

Par ailleurs, la députée recommande  de réviser la politique d’accueil des étudiants, en adoptant une approche sélective. « En l’état de la contrainte, légitime, de nos dépenses publiques, la France pourrait sans doute se montrer plus sélective dans l’attribution des visas et titres de séjour étudiants », écrit-elle.

Il est vrai, ajoute Laurence Vichnievsky, « la France a toujours été une terre d’immigration, la situation n’est plus la même qu’il y a un siècle. Elle s’est accompagnée de l’émergence brutale des communautarismes, conséquence de l’idéologie multiculturaliste et de la primauté donnée à l’individu sur le citoyen ».

Le débat parlementaire sur l’immigration, très mouvementé, en France fait réagir les associations de solidarité des immigrés. Celles-ci ont adressé un courrier aux députés dans lequel elles expriment leur inquiétude face « à la multiplication des contrevérités et postures démagogiques dans l’espace public ». « Pour certains, la France serait « trop généreuse » et « attractive » dans ses procédures d’accueil : la réalité est pourtant tout autre », déplorent les associations.

Selon l’Institut national de la statistique et des études économiques (INSEE), le nombre des étrangers résidant en France est aujourd’hui de 6,5 millions, dont 4,3 millions sont nés hors d’Europe.

La même source précise que les Marocains sont la deuxième communauté étrangère non européenne, originaire d’Afrique, résidant dans l’Hexagone. 755 400 Marocains sont installés en France.

Share With:
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire


%d blogueurs aiment cette page :