A LA UNESociété

Funérailles émouvantes de feu Moulay Driss Archane

Les funérailles de feu Moulay Driss Archane, médecin Général de division en retraite, décédé dimanche à l’âge de 88 ans, se sont déroulées, lundi à Tiflet, dans un climat d’émotion et de recueillement.

La dépouille de feu Archane a été inhumée au cimetière Sidi Ali Garnoun après les prières d’Addohr et du mort, en présence de plusieurs responsables et personnalités civiles et militaires, amis et membres de la famille du défunt, notamment l’Inspecteur du service de santé militaire des Forces Armées Royales (FAR), le Général de brigade Mohamed El Abbar, et le commandant de la Place d’armes de Kénitra.

Dans des témoignages recueillis par la chaîne M24 lors des funérailles, Mahmoud Archane a loué le sens de dévouement pour la patrie de son regretté frère, soulignant sa passion pour la science et le savoir, “autant de qualités qui lui ont permis d’atteindre le sommet dans le domaine de la médecine”.

De son vivant, le défunt veillait à transmettre les valeurs du patriotisme et de l’attachement aux constantes de la Nation à toute la famille et, au-delà, à tous ceux qui l’ont côtoyé, a-t-il ajouté, relevant son indéfectible loyalisme pour la Monarchie.

→ Lire aussi : Message de condoléances et de compassion de SM le Roi à la famille de feu Moulay Driss Archane

Marouane, neveu de feu Driss Archane, a de son côté mis en relief les apports scientifiques de son oncle au service de la partie et sa détermination à faire émerger de nouvelles générations imbues de science et de civisme. Ancien inspecteur du Service de santé militaire et ancien président de l’Ordre national des médecins, feu Archane a également assuré la fonction de directeur de l’École Royale du service de santé militaire, pépinière des officiers médecins, pharmaciens, chirurgiens-dentistes et vétérinaires des FAR.

Premier professeur agrégé étranger de l’hôpital militaire du Val-de-Grâce, le regretté défunt a exercé comme professeur de médecine interne à la Faculté de médecine et de pharmacie de Rabat. Il a, à ce titre, encadré plusieurs générations de médecins spécialistes civils et militaires.

Il est le seul Marocain, à ce jour, à être admis en tant que membre de la prestigieuse Académie nationale de médecine de France.

Le défunt s’est distingué par ses qualités professionnelles et humaines et a mené à bien sa mission avec loyauté et intégrité. Il s’est vu décerner durant sa carrière plusieurs décorations, dont celles d’Officier et de Commandeur de l’Ordre du Trône, celle de la Grande croix de mérite de la République Fédérale d’Allemagne, ainsi que le Brevet commandeur de l’Ordre de l’Etoile Équatoriale du Gabon.

Il s’est, particulièrement, démarqué dans le cadre des missions de déploiement d’hôpitaux militaires de campagne, notamment en Afrique, en veillant à la mise en place des personnels médicaux et paramédicaux qualifiés pour ces missions de solidarité, ainsi qu’à assurer le fonctionnement optimal de tous les équipements, appareillages et accessoires fournis par le Royaume dans ce cadre.

( Avec MAP )

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page