Fusillade de Jersey City: l’un des assaillants serait lié à un groupe raciste

Fusillade
Fusillade

L’un des deux auteurs de la fusillade qui a fait six morts mardi à Jersey City, aux environs de New York, serait lié à un groupe hébreu raciste, croit savoir mercredi la presse américaine.

Les deux tireurs, habillés en noir et lourdement armés, s’étaient retranchés dans une épicerie cocher, après avoir abattu un policier dans un cimetière de Jersey City, une petite ville adjacente au fleuve Hudson séparant le New Jersey de Manhattan.

De échanges de tirs nourris avec les forces de l’ordre ont suivi, entraînant la mort des deux assaillants. Trois autres personnes ont également péri dans la fusillade sous les balles des suspects à l’intérieur de l’épicerie.

→ Lire aussi : Au moins six morts dans une fusillade au New Jersey

Une source policière citée par le New York Times a révélé que l’un des assaillants avait publié en ligne des messages antisémites et contre la police. Les enquêteurs pensent que l’attaque était motivée par ces sentiments, ajoute le quotidien.


Selon la même source, cet individu serait lié au “Black Hebrew Israelite movement” (Les Hébreux noirs israélites), désigné comme un groupe raciste par la “Southern Poverty Law Center”, une organisation qui suit ces mouvements.

“Sur la base de notre enquête initiale (qui est en cours), nous pensons maintenant que les tireurs (…) ont ciblé l’endroit attaqué”, a écrit sur Twitter le maire de Jersey City, Steven Fulop, ajoutant: “Nous n’avons aucune indication qu’il y ait d’autres menaces”.