Les groupes MP au Parlement font valoir les priorités et les choix du parti en vue des consultations pour la formation du gouvernement

 

Les deux groupes du Mouvement populaire (MP) dans les deux chambres du Parlement ont appelé à faire valoir les priorités et les choix du parti en vue des consultations pour la formation du futur gouvernement.

Au terme d’une réunion conjointe tenue vendredi soir à Rabat à l’occasion de l’ouverture de la première session de la 1ère année législative de la 10è législature, les membres des deux groupes parlementaires harakis, ont recommandé de “tenir compte des priorités du MP, respecter ses choix essentiels et déterminer la nature de sa participation dans le cadre des consultations prévues pour la formation du gouvernement”, indique le secrétariat général du parti dans un communiqué.

Lors de cette rencontre qui s’est déroulée en présence du secrétaire général du parti, Mohand Laenser et des membres du bureau politique, ils ont également appelé les instances décisionnelles du parti “à respecter les institutions, à défendre leur sacralité et à préserver le multipartisme, une constante défendue par le MP depuis sa création”.

Par ailleurs, les membres des deux groupes ont salué la teneur du discours royal, à l’ouverture de cette session du Parlement, en particulier l’affirmation par SM le Roi du choix du multipartisme, adopté depuis l’indépendance.


Ils ont également mis en valeur les questions vitales intéressant le quotidien des citoyens, qui ont été soulignées dans le discours royal, réitérant leur totale adhésion aux orientations royales visant à promouvoir le Maroc sur tous les plans.

Ils ont par ailleurs passé en revue le bilan et les conditions de déroulement des élections législatives du 7 octobre, les 2èmes sous la Constitution de 2011.

Au cours de cette réunion, l’accent a été mis sur l’apport du parti dans l’expérience du gouvernement sortant, partant du principe de “l’attachement à l’intérêt du Maroc et à sa stabilité politique” et son souci à “faire réussir la première expérience gouvernementale sous la nouvelle constitution”, en faisant preuve de sagesse et de bon sens.

Au terme de cette réunion, M. Mohamed Laaraj, a été chargé de la coordination entre les membres du groupe haraki à la Chambre des représentants.