Hausse des exportations des produits d’artisanat

Les exportations des produits d’artisanat ont pu préserver,  en 2015, l’évolution positive marquée, l’année antérieure, avec un taux de croissance de 6 %, en totalisant un chiffre d’affaires d’environ 439 millions de dirhams, selon le ministère de l’Artisanat, de l’Economie sociale et solidaire. En termes de débouchés, les exportations d’artisanat continuent à être très prisées par l’Europe, dont la part atteint 49 % en 2015 et le rythme de croissance dépasse 8,2 % par rapport à 2014, précise le ministère.

Au sein du marché européen, beaucoup de pays font preuve de bonnes performances, avec une nette distinction de l’Italie et de l’Angleterre qui enregistrent des taux d’évolution respectifs de 74 % et 59 %par rapport à 2014, suivis de la Hollande (22%) et l’Allemagne (12 %). En revanche, la France et l’Espagne marquent, en 2015, des replis respectifs de 15 %et 16 %.

L’effort de diversification des marchés, à travers les différentes actions de promotion menées, continue à porter ses fruits. Ainsi, les exportations vers l’Australie vont toujours bon train enregistrant, pour la 2è année consécutive, une progression notable de l’ordre de 39 % en 2015. C’est le cas également de l’Amérique du Nord (Etats-Unis d’Amérique et Canada), 2è importateur des produits artisanaux marocains après l’Europe, qui garde presque la même cadence d’évolution qu’en 2014, soit 10 %, relève le ministère.

En termes de produits exportés, la bijouterie et les articles chaussant marquent un boom en 2015. En effet, après 3 années de déclin, le chiffre d’affaires à l’export des bijoux est multiplié presque par 10, ce qui les remet au devant de la scène. Quant aux articles chaussant, dont l’évolution a été fluctuante ces dernières années, ils dénotent d’une excellente performance, en 2015, avec des exportations 3 fois plus importantes qu’en 2014.


La couverture et la vannerie continuent leur trajectoire ascendante en 2015 et marquent des taux d’évolution respectifs de 34 % et 10 %, ajoute le ministère. Le tapis et la porterie-pierre continuent à détenir plus que le 1/3 des exportations d’artisanat, quoiqu’ils aient enregistré de légers reculs en 2015 (2 % et 3% respectivement).
En termes de villes d’export, 2015 constitue une année charnière car Marrakech cède son titre de 1ère ville exportatrice du Royaume qu’elle détient depuis des années, au profit de Casablanca, dont la part détenue passe à 41 %contre 39 % pour la ville ocre.

Cette année, Casablanca comme à l’accoutumée, évolue positivement à travers un taux de croissance de 15 % par rapport à 2014. Pour ce qui est du reste des villes, certaines réalisent d’excellentes prouesses telles que Nador, qui voit ses exportations exploser en s’accroissant 18 fois plus qu’en 2014. Plus loin derrière viennent Tanger et Safi avec des taux de croissance respectifs de 75 pc et 22 pc, alors que Rabat marque une croissance timide de l’ordre de 1 %.

Maroc Diplomatique avec MAP