HCP: 26,1% des Marocains comptent voyager après la levée de l’état d’urgence sanitaire

Marocains

Le quart des ménages marocains (26,1%) a l’intention de voyager une fois l’état d’urgence sanitaire levé, indique le Haut-Commissariat au Plan (HCP).

Cette proportion varie de 13,1% parmi les 20% les plus pauvres à 45% parmi les plus aisés, précise le HCP qui vient de publier le 2ème panel sur l’impact du covid-19 sur la situation économique, sociale et psychologique des ménages. Ce panel fait également savoir que 7 ménages sur 10 (71,5%) ne compte pas voyager pendant les prochaines vacances d’été, les ruraux (80,6%) plus que les citadins (67,3%).

Concernant le lieu de séjour des ménages ayant l’intention de voyager, une écrasante majorité (78,9%) compte séjourner chez la famille, relève le HCP, notant que les autres options prévues sont les maisons de location (8,2%), les logements secondaires (4,1%), les centres d’estivage (3,2%) et les hôtels ou résidences hôtelières (3%).

Pour les ménages n’ayant pas l’intention de voyager pendant les prochaines vacances d’été, la première raison est le manque de moyens avec 39,4% des cas, suivie du fait que les membres du ménage ne sont pas habitués à voyager pendant les vacances (26,1%) et de la crainte d’être contaminé par la covid-19 (15,3%), explique la même source. Par ailleurs, et afin de relancer le tourisme national, plusieurs mesures sont proposées par les ménages. Ainsi, 52,3% d’eux préconisent de désinfecter et d’aseptiser régulièrement les sites touristiques, 37,5% recommandent de contrôler l’application des mesures de protection dans les résidences de location et 34,2% sont pour le renforcement des mesures de contrôle du personnel et des clients.

Il est également question de mettre les masques et les produits désinfectants à la disposition des clients (32,3%), de lancer des offres promotionnelles (30,8%), de réduire le nombre de clients (25,5%) et de renforcer la communication afin de rétablir la confiance des clients (18%).


Mené par le HCP du 15 au 24 juin dernier auprès d’un échantillon représentatif de 2.169 ménages, l’objectif principal de ce panel consiste à appréhender l’évolution des comportements socioéconomiques et préventifs dans le contexte du covid-19 et à évaluer les répercussions de cette crise sanitaire sur les différentes couches de la population marocaine en termes d’accès à l’éducation, aux soins de santé, à l’emploi et au revenu.