A LA UNEMonde

Immigration clandestine en Espagne : Un passeur algérien condamné

La Cour suprême espagnole a condamné, mercredi, à quatre ans de prison ferme un passeur algérien accusé de transporter des migrants clandestins algériens vers les côtes espagnoles.

Le passeur algérien a été accusé de crime contre les droits des citoyens étrangers et de mettre en danger la vie d’autrui.

L’individu était rendu responsable du transport de manière illégale de 106 occupants algériens, dont 11 mineurs, à bord d’une embarcation interceptée le 30 novembre 2019 par des éléments de la Garde civile relevant de la province d’Almeria.

Selon la Cour suprême, l’accusé a mené cette opération illégale en sachant que les migrants entreraient sur le territoire national de manière clandestine, par un poste frontière non autorisé, en échappant au contrôle d’accès des autorités espagnoles et en violant ainsi la législation espagnole sur l’immigration.

Les autorités locales d’Alicante et Murcie et les services de secours ont annoncé l’interception, dans la nuit de dimanche à lundi, de sept embarcations pneumatiques transportant 87 migrants clandestins algériens.

Selon le décompte des autorités locales espagnoles, 73% (4.005) des migrants irréguliers qui ont atteint la péninsule et les îles Baléares au cours du premier semestre de l’année en cours étaient des Algériens.

Avec MAP

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page