Inde: Le Taj Mahal fermé temporairement après une alerte à la bombe

Taj Mahal

Plus de 1.000 touristes qui visitaient jeudi matin le Palais du Taj Mahal ont été invités à quitter les lieux, après que les autorités ont reçu une alerte à la bombe d’un appelant non identifié.

“Peu de temps après avoir reçu l’appel, la Force centrale de sécurité (CISF) est entrée en action et a évacué le Taj Mahal. Les opérations de fouille dans les locaux du monument sont presque terminées”, a affirmé à la presse le chef de police d’Agra, Shiv Ram Yadav.

“Rien de suspect n’a été trouvé lors des recherches”, a déclaré un haut responsable du CISF à Delhi, ajoutant que l’appel a été retracé à Firozabad dans l’Uttar Pradesh.

Après avoir été brièvement fermé, l’emblématique monument a de nouveau ouvert ses portes, a indiqué la police locale, ajoutant qu’une enquête a été ouverte pour identifier les personnes impliquées dans cet incident.

En septembre dernier, le célébrissime palais de Taj Mahal situé dans la ville indienne d’Agra (nord), a rouvert ses portes au public après environ six mois de fermeture en raison de la pandémie de Covid-19.


Le monument, qui est l’un des plus fréquentés au monde avec ses 7 millions de visiteurs par an, avait fermé dès mars 2020, peu avant l’instauration d’un confinement généralisé en Inde, le 25 mars.

Construit en marbre blanc entre 1631 et 1648 sur ordre de l’empereur moghol Shah Jahan pour honorer la mémoire de son épouse Arjumad Bânu Begam (connue aussi sous le nom de Mumtaz Mahal), le Taj Mahal est l’incarnation de la beauté de l’architecture musulmane dans ce pays d’Asie du Sud.

( Avec MAP )