Des journalistes édifiés sur leur rôle en zone de conflit

L’atelier de formation sur ‘’la sécurité des journalistes et journalisme sensible aux conflits’’ organisé par la Maison de la Presse en partenariat avec International Media Support (IMS) a pris fin samedi par la remise d’un ‘’Prix de la Communication Georges Atkins’’ à une animatrice nigérienne. 

Au cours des trois jours des travaux, les journalistes se sont familiarisés aux concepts et typologies des conflits en Afrique de l’Ouest, aux causes des conflits, au rôle du journaliste en zone de conflit et à la couverture du terrorisme.  Dans une intervention, le principal animateur de l’atelier, Dr Moustapha Gueye, Professeur au Centre d’Etudes des Sciences et Techniques de l’Information (CESTI-Dakar) s’est réjoui de l’intérêt que les participants ont manifesté par rapport aux différentes sections qui se sont tenues.  ‘’ Votre implication par rapport aux différents thèmes qui ont été abordés est la preuve de l’engagement que vous avez aussi dans le sens de travailler pour le maintien de la paix et pour la résolution des conflits dans nos pays” a-t-il souligné.

Saidou Arji Abzine, formateur, Juriste et Consultant en Communication et Gouvernance, a remercié les journalistes pour leur participation active aux travaux de l’atelier, en témoignent le dynamisme observé auprès des groupes ainsi que les compte rendus de leurs réflexions.  ‘’ Le plus important à mon avis à ce stade, c’est l’usage que vous ferez des connaissances acquises, mais aussi le maintien des liens entre vous dans le cadre des partages des connaissances” a-t-il dit.

L’Assistant Technique National de International Media Support (IMS-Danemark)M. Saidou Djibril a, pour sa part, rappelé que ”c’est une activité collective que nous venons de mener ces trois derniers jours, et nous avons voulu contribuer au renforcement des capacités des professionnels des médias dans le cadre du journalisme sensible aux conflits, parce que, une des ambitions phares du programme de façon globale, c’est de faire des médias un moteur essentiel à la consolidation de la paix et au renforcement de la bonne gouvernance”.  ”Nous espérons que cette formation a-t-il ajouté, va contribuer effectivement au rôle que vous avez en tant que professionnels des médias dans le cadre de la consolidation de la démocratie mais aussi de l’apaisement des situations de crise, de tension, de conflit au Niger…’’.


Elhaj Ado Ada Vice- Président de la Maison de la Presse a appelé les journalistes ‘’de ne mettre les documents reçus au cours de la formation dans les terroirs, mais d’en faire un bon usage compte tenu de l’importance des thèmes qui ont été développés’’. En marge des travaux, le 3éme Prix de la Communication Georges Atkins a été décerné à Mme Hadiza Abdoulkarim, journaliste en langue nationale à la Radio Dallol FM de Balleyara, Commune Rurale de la Région de Tillabéry.  Institué par Radios Rurales Internationales, ce Prix récompense chaque année, les meilleurs animateurs de ses radios partenaires.