Jumelage entre le Parc national de Toubkal et le Great Basin National Park aux Etats-Unis

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Une convention de jumelage vient d’être signée mercredi, à la commune rurale Asni (province d’Al Haouz) entre le Parc national de Toubkal (Maroc) et le Great Basin National Park (Etats-Unis d’Amérique), avec comme objectif de renforcer le partenariat dans le domaine de la gestion des parcs naturels dans les deux pays.

Signé par le Haut-commissaire aux Eaux, Forêts, et à la lutte contre la désertification, Abdelâdim Lhafi, et l’ambassadeur des Etats-Unis au Maroc, Dwight Bush, en présence du gouverneur de la province d’Al Haouz, Omar Touimi, d’élus et des représentants de la société civile, ce jumelage permettra le renforcement de la coopération entre le Maroc et les Etats-Unis en matière de développement des airs protégés en vue de faire face aux défis environnementaux.
Cette convention s’assigne également pour objectifs l’instauration d’un pont de communication pour la bonne gestion de ces deux parcs nationaux, et la consolidation du partenariat mutuel pour la promotion des parcs nationaux et faire en sorte de les protéger et les faire connaître au niveau international.

Intervenant à cette occasion, M. Lhafi a souligné que l’objectif de ce jumelage, qui coïncide avec le 100ème anniversaire de l’U.S. National Park Service, instance américaine chargée de la gestion des parcs et des airs protégés, consiste à valoriser les réserves naturelles à travers l’encouragement de l’écotourisme.
S’étendant sur 5 ans, cette convention de jumelage, ajoute M. Lhafi, offre l’opportunité d’échanger les expériences et les expertises entre les deux pays dans le domaine de la gestion des parcs nationaux à travers l’intensification des actions visant à faire connaître ces deux parcs, développer leurs infrastructures et préserver leur faune et leur flore, mettant en relief les excellentes relations unissant le Maroc et les Etats-Unis dans divers domaines.

Dwigt Bush s’est félicité pour sa part, pour la signature de ce jumelage, relevant que la signature de cette convention traduit l’engagement des deux pays dans le domaine de la protection de l’environnement.
Les parcs nationaux aux Etats-Unis ont joué, depuis 1916, un rôle important dans la gestion durable des ressources naturelles et culturelles riches, a-t-il ajouté, notant que le soutien public aux parcs nationaux aux Etats-Unis est une tradition aussi ancienne que les parcs eux-mêmes.


La présence aujourd’hui de plusieurs responsables et acteurs de la société civile reflète l’engagement du Maroc et les Etats-Unis pour la préservation de leurs richesses nationales et de leurs ressources naturelles, a-t-il dit.
Les parcs nationaux marocains sont d’un attrait touristique important tout autant que les parcs américains, a relevé Dwight Bush, citant à titre d’exemple le lac d’Ifni et les cimes enneigées de Toubkal.
Cette convention de jumelage contribuera à l’augmentation de l’attractivité des deux parcs et à l’échange des expertises et des bonnes pratiques relatives à la protection de l’environnement, le patrimoine culturel et les ressources naturelles, a dit Dwight Bush, qui a relevé l’engagement du Maroc en faveur de la protection de l’environnement alors qu’il s’apprête à accueillir la COP 22.

Créé en 1942, le parc national de Toubkal (70 km au sud de Marrakech) est étendu sur plus de 38.000 ha. Il comporte une exceptionnelle diversité faunistique et floristique. Plus de 40.000 personnes visitent annuellement le parc.
Créé en 1986, le Great Basin National Park s’étend sur 312 km 2 . Il représente une combinaison exceptionnelle de caractéristiques géologiques avec plus de 40 grottes, des sites archéologiques, l’art rupestre et des lieux culturels traditionnels, qui illustrent le passé et la présence des peuples indiens américains. En 2015, plus de 307 millions de personnes ont visité ce parc.