La 14e édition du SIAM fait la part belle aux nouvelles technologies et à l’emploi rural

La 14e édition du SIAM fait la part belle aux nouvelles technologies et à l’emploi rural

Par Saad Bouzrou

La 14e édition du Salon International de l’Agriculture de Meknès (SIAM), dont l’ouverture a eu lieu le 16 avril 2019, a été placée sous le thème de « l’agriculture, levier d’emploi et avenir du monde rural », un sujet en phase avec les enjeux nationaux et les défis du nouveau modèle de développement du Maroc, et qui prend en compte, d’un côté, le développement du secteur agricole, et de l’autre, la complexité de la croissance du secteur de l’emploi dans le monde rural. Cette édition sera également l’occasion de découvrir les dernières nouveautés technologiques du secteur afin de le rendre plus moderne et innovant dans le respect de l’environnement.

 

 L’agriculture incorpore, progressivement, de nouvelles avancées technologiques, adaptées aux besoins des agriculteurs pour améliorer l’efficacité et la durabilité de l’activité.

L’agriculture, épine dorsale de l’emploi dans le monde rural

Il faut dire que le secteur agricole est la clé de voûte de l’économie du Royaume, car en plus de représenter une conséquente occupation de foncier national, il constitue une réserve d’emplois de plus de 40% de la population active et apporte une forte valeur ajoutée sur le PIB, avec une croissance de l’économie nationale de 4,1%. Pour les organisateurs, ceci reflète, particulièrement, l’enjeu que représente l’activité agricole et l’importance de la sécurité alimentaire et souligne le succès du Plan Maroc Vert (PMV), reconnu en tant que véritable levier du développement de l’agriculture nationale par les institutions et les partenaires internationaux tels que le FMI, la FAO, la BAD ou encore l’UE entre autres.

Selon les statistiques officielles, en seulement dix ans, le chiffre d’affaires de la production alimentaire marocaine est passé de 87,3 milliards de dirhams, soit plus de 7 millions d’euros à 142,5 milliards de dirhams soit près de 13 millions d’euros, soit un bond de 63%. La thématique choisie pour cette 14e édition s’inscrit donc dans le prolongement du discours royal du 12 octobre 2018, dans lequel SM le Roi a plaidé en faveur de la consolidation des acquis réalisés dans le domaine agricole et à la création de nouvelles activités génératrices d’emplois et de revenus, notamment en faveur des jeunes en milieu rural.

 Depuis octobre 2016, ETAFAT est devenue distributeur exclusif au Maroc du leader Européen en agriculture de précision par drone « AIRINOV »

Selon les responsables du salon, les différents changements que subissent les populations rurales, qu’ils soient sociaux, démographiques, économiques, territoriaux et climatiques, interpellent l’ensemble des acteurs qui opèrent dans le domaine agricole et appellent, plus encore, à l’amélioration des outils et techniques d’exploitation. Ils induisent également d’appréhender, sous de nouvelles perspectives, le développement du secteur pour en faire un vivier d’emplois stables, pérennes et efficaces, créateur de valeur ajoutée pour ses acteurs et pour le pays. L’objectif de la thématique répond aussi à la nécessité d’assurer au monde rural, un développement équilibré, harmonieux et durable en intégrant une approche économique, sociale et spatiale.

Les nouvelles technologies :le Maroc « in ».

La diversité de l’agriculture marocaine, associée aux grandes avancées technologiques que connaît le secteur, fait que le pays réalise des résultats satisfaisants en la matière, y compris avec l’utilisation des drones, qui, malgré les restrictions légales, sont déjà en train de prendre racine avec des projets intéressants qui pourraient bien augmenter la production et réduire ses coûts. Comme dans d’autres secteurs, l’agriculture incorpore, progressivement, de nouvelles avancées technologiques, adaptées aux besoins des agriculteurs pour améliorer l’efficacité et la durabilité de l’activité. Actuellement, un agriculteur qui investit dans le développement technologique peut irriguer ses champs, contrôler la température de ses serres ou activer ses machines en un simple clic.

 Les services que les drones agricoles peuvent offrir comprennent le diagnostic des cultures, la fumigation ou la fertilisation modulée

En effet, l’agriculture représente 19% du PIB du Maroc, 15% correspondent au secteur agricole et 4% à l’agro-industrie. Au total, le secteur emploie plus de 4 millions de personnes, dont 100 000 relèvent exclusivement du secteur agroalimentaire. Par conséquent, la grande importance de la production agricole au Maroc fait de ce secteur l’un des plus exposés aux investissements étrangers et à la modernisation. Une modernisation qui se fait déjà de manière naissante avec l’arrivée des drones agricoles. Ainsi et depuis octobre 2016, ETAFAT est devenue distributeur exclusif au Maroc du leader Européen en agriculture de précision par drone « AIRINOV » qui, en partenariat avec de nombreux instituts techniques et firmes de l’agrofourniture, apporte son expertise agronomique pour permettre aux agriculteurs de bénéficier d’une optimisation de leur activité et met en évidence les zones de culture nécessitant une plus grande attention, à travers le développement de services innovants à savoir :

- Le conseil en fertilisation azotée pour les cultures suivantes : blé dur, blé tendre, orge, colza et pomme de terre.

- La fourniture d’indices basiques : NDVI (indice de vigueur des végétaux), LAI (densité foliaire), CAB (taux de chlorophylle), PRI (stress hydrique), etc…

- R&D et vols expérimentaux...

En gros, les services que les drones agricoles peuvent offrir comprennent le diagnostic des cultures, la fumigation ou la fertilisation modulée (détermination des besoins de chaque parcelle de culture).

Quant à la Suisse, pays hôte de la 14ème édition, elle investira 450m2 d’espace pour intervenir dans plusieurs champs d’expertises et présentera ses technologies de pointe ainsi que son arsenal de recherches agronomiques et alimentaires, comme l’utilisation de champignons et bactéries pour développer des biostimulants, la collecte intelligente du lait, l’agriculture de précision ou la communication à distance avec les systèmes d’irrigation. Un condensé d’innovations sera mis à disposition des visiteurs et des acteurs de l’agriculture du Royaume. Certaines entreprises suisses présentes pourront accompagner les agriculteurs nationaux tant au niveau de la conversion de leur activité que de l’agrégation, du niveau de conformité, de la logistique ou de la valorisation.

.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :