La Chine souhaite approfondir la coopération juridique avec le Maroc

Le président de la Cour populaire suprême de Chine, Zhou Qiang a souligné, vendredi à Rabat, la volonté de son pays d'approfondir la coopération juridique avec le Maroc, notamment dans son aspect commercial. Lors d'entretiens avec le président de la Chambre des conseillers, Hakim Benchamach, en présence de l'ambassadeur de la Chine à Rabat, M. Qiang a indiqué que sa visite au Royaume vise à activer le mémorandum d'entente sur les échanges et la coopération judiciaire entre la Cour de cassation du Maroc et la Cour populaire suprême de Chine. Selon un communiqué de la Chambre des conseillers, M. Qiang, accompagné d'une délégation judiciaire, a mis en avant les relations stratégiques solides entre les deux pays amis, soulignant l'importance de la visite historique de SM le Roi Mohammed VI en Chine, qui a ouvert de vastes perspectives pour le renforcement de la coopération bilatérale. Le responsable chinois a également salué la stabilité sociale et la croissance économique que connait le Maroc, ainsi que l'importance de la coopération parlementaire entre les deux pays, rappelant la visite du président de la Chambre des conseillers en Chine en 2017, à la tête d'une délégation parlementaire. De son côté, M. Benchamach a salué la dynamique que connaissent les relations sino-marocaines, renforcée davantage par le partenariat stratégique global et exemplaire, lancé en 2016 par SM le Roi Mohammed VI et le président de la République populaire de Chine, Xi Jinping, soulignant les relations politiques et historiques distinguées entre les deux pays, qui reposent sur les valeurs de solidarité et de respect mutuel. M. Benchamach a également mis l'accent sur les multiples chantiers de réforme engagés par le Maroc, sous la conduite éclairée de SM le Roi Mohammed VI, notamment en matière d'amélioration du climat des affaires et de développement économique, ainsi que la sécurité et la stabilité dont jouit le Royaume dans un environnement régional compliqué, appelant la Chine à soutenir tous les efforts entrepris par le Maroc dans ce cadre. Il a également passé en revue les réformes engagées au niveau du système judiciaire depuis la Constitution de 2011, qui a renforcé l’indépendance du pouvoir judiciaire, insistant sur le rôle de la diplomatie parlementaire dans la promotion de la coopération bilatérale.

Le président de la Cour populaire suprême de Chine, Zhou Qiang a souligné, vendredi à Rabat, la volonté de son pays d’approfondir la coopération juridique avec le Maroc, notamment dans son aspect commercial.

Lors d’entretiens avec le président de la Chambre des conseillers, Hakim Benchamach, en présence de l’ambassadeur de la Chine à Rabat, M. Qiang a indiqué que sa visite au Royaume vise à activer le mémorandum d’entente sur les échanges et la coopération judiciaire entre la Cour de cassation du Maroc et la Cour populaire suprême de Chine.

Selon un communiqué de la Chambre des conseillers, M. Qiang, accompagné d’une délégation judiciaire, a mis en avant les relations stratégiques solides entre les deux pays amis, soulignant l’importance de la visite historique de SM le Roi Mohammed VI en Chine, qui a ouvert de vastes perspectives pour le renforcement de la coopération bilatérale.

Le responsable chinois a également salué la stabilité sociale et la croissance économique que connait le Maroc, ainsi que l’importance de la coopération parlementaire entre les deux pays, rappelant la visite du président de la Chambre des conseillers en Chine en 2017, à la tête d’une délégation parlementaire.

→Lire aussi: Maroc/Chine: Partenariat entre Casablanca-Settat et Hubei dans l’enseignement et la formation professionnelle

De son côté, M. Benchamach a salué la dynamique que connaissent les relations sino-marocaines, renforcée davantage par le partenariat stratégique global et exemplaire, lancé en 2016 par SM le Roi Mohammed VI et le président de la République populaire de Chine, Xi Jinping, soulignant les relations politiques et historiques distinguées entre les deux pays, qui reposent sur les valeurs de solidarité et de respect mutuel.

M. Benchamach a également mis l’accent sur les multiples chantiers de réforme engagés par le Maroc, sous la conduite éclairée de SM le Roi Mohammed VI, notamment en matière d’amélioration du climat des affaires et de développement économique, ainsi que la sécurité et la stabilité dont jouit le Royaume dans un environnement régional compliqué, appelant la Chine à soutenir tous les efforts entrepris par le Maroc dans ce cadre.

Il a également passé en revue les réformes engagées au niveau du système judiciaire depuis la Constitution de 2011, qui a renforcé l’indépendance du pouvoir judiciaire, insistant sur le rôle de la diplomatie parlementaire dans la promotion de la coopération bilatérale.