A LA UNEMaroc

La Ligue arabe met en garde contre les répercussions de la crise financière de l’UNRWA sur les services fournis aux réfugiés palestiniens

La Ligue des États arabes a indiqué, lundi, qu’elle suit avec une grande inquiétude l’exacerbation de la crise financière de l’Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA), qui a pris un tournant « dangereux » durant les dernières semaines.

Le secrétaire général adjoint pour la Palestine et les territoires arabes occupés auprès de la Ligue arabe, Said Abou Ali, a averti, dans une déclaration à la presse, que l’incapacité de l’Office de continuer à fournir ses services à plus de 5,5 millions de réfugiés palestiniens dans les domaines de l’éducation, de la santé, de l’aide alimentaires et d’autres interventions vitales, provoquera une crise majeure et aggravera les répercussions sur la communauté des réfugiés dans les pays arabes hôtes et dans la région. Il a, en outre, évoqué les lourdes charges supportées par les pays arabes hôtes et leurs contributions au budget de l’UNRWA à hauteur de 7,73%.

M. Abou Ali a mis l’accent sur la lettre du Commissaire général de l’UNRWA, dans laquelle il a affirmé que le financement de l’Office s’épuise en janvier 2021, surtout que le revenu total perçu en 2019 et 2020 ne correspondait pas aux dépenses nécessaires pour fournir des services vitaux, soulignant que cette situation est le prélude d’une catastrophe qui pourrait conduire à l’effondrement de l’UNRWA.

( Avec MAP )

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page