La police du ciel Suisse bientôt opérationnelle 24 heures sur 24

police

La Suisse disposera le 31 décembre d’une capacité d’intervention dans son espace aérien 24 heures sur 24, presque sept ans après un embarrassant incident qui avait montré l’incapacité de la chasse helvétique à intervenir en-dehors des heures de bureau.

Deux avions de chasse F-18 seront opérationnels jour et nuit toute l’année dès le 31 décembre, pour intervenir rapidement en cas de besoin et “garantir la souveraineté au-dessus de l’espace aérien suisse”, souligne un communiqué des forces armées.

Les appareils doivent pouvoir décoller dans un délai de 15 minutes.

La mise en place de ce plan de longue haleine remonte à 2009, mais c’est un détournement d’avion en 2014, qui a montré les lacunes d’un système d’alerte et d’intervention qui ne fonctionnait que pendant les heures de bureau.

En février 2014, un co-pilote d’un avion d’Ethiopian Airlines avait profité d’un besoin naturel du pilote pour s’enfermer seul dans le cockpit de l’avion transportant 202 passagers et le détourner sur l’aéroport de Genève.


Si les forces aériennes italiennes et françaises avaient été en mesure d’escorter l’avion, il n’en était pas de même de leurs collègues suisses, malgré le fait que le co-pilote ait fait part de ses intentions d’atterrir dans le pays alpin. Ce sont des mirages français qui ont fait le chemin jusqu’à Genève.

Les forces aériennes suisses avaient expliqué qu’elles n’étaient en mesure d’assurer la police du ciel 24 heures sur 24 pour des raisons de coûts.

Pour arriver à l’objectif il aura fallu créer une centaine d’emplois supplémentaires et assurer un surcoût d’environ 30 millions de francs suisses (28 millions d’euros) par an.

( Avec AFP )