La Russie en contact avec plusieurs pays d’Afrique après la suspension de l’accord sur les céréales

La Russie est en contact avec les dirigeants de nombreux pays africains, après la suspension de sa participation à l’accord sur les exportations de céréales ukrainiennes, a indiqué, lundi à Moscou, le vice-ministre russe des affaires étrangères, Mikhail Bogdanov.

« Bien sûr, nous sommes en contact avec les dirigeants de très nombreux pays, notamment, les pays africains, qui ont besoin d’un soutien en matière d’approvisionnement en nourriture et en engrais », a-t-il indiqué, cité par l’agence de presse russe Tass.

La Russie continuerait à soutenir les pays africains après avoir suspendu sa participation à l’accord sur les céréales, a relevé le responsable, qui occupe également le poste de représentant spécial du président russe pour le Moyen-Orient et l’Afrique.

La Russie a suspendu sa participation à l’accord international pour le transport des céréales d’Ukraine après une attaque de drone et annoncé, dimanche, son retrait « jusqu’à nouvel ordre » des inspections de navires.

L’accord sur les céréales, conclu le 22 juillet à Istanbul, avait permis la libéralisation des exportations ukrainiennes de blé et de maïs entravées par le conflit russo-ukrainien.

L’accord, conclu pour une période de 120 jours, devait expirer dans la seconde quinzaine de novembre.

Selon un décompte de l’ONU, près de 390 navires ont quitté les ports ukrainiens au 26 octobre dernier, et ont emprunté le corridor maritime humanitaire à destination de la Turquie .

Les navires en question ont transporté près de 8,9 millions de tonnes de céréales et de produits agricoles à partir des ports d’Odessa, de Tchornomorsk et de Youjne.

Avec MAP

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page