La Suède assouplit les règles d’accès aux ressortissants de 14 pays hors UE, dont le Maroc

Suède

La Suède a annoncé jeudi de nouvelles exceptions à une interdiction d’entrée, à partir du 14 juillet, pour les voyageurs de 14 pays non européens, dont le Maroc.

La liste des ressortissants des pays hors UE désormais autorisés d’accès comprend outre le Maroc, l’Algérie, l’Australie, la Géorgie, le Japon, le Canada, Monténégro, la Nouvelle-Zélande, le Rwanda, la Serbie, la Corée du Sud, la Thaïlande, la Tunisie et l’Uruguay.

Les citoyens de ces pays seront autorisés à se rendre en Suède à toutes fins, y compris le tourisme, le pays scandinave n’ayant pas de règles de quarantaine en place pour les visiteurs étrangers et aucune preuve d’un test négatif de coronavirus n’est requise.

Les visiteurs sont toutefois tenus de suivre les directives de santé et de sécurité relatives aux coronavirus, telles que la distanciation sociale et l’évitement des transports publics, en particulier aux heures de pointe.

Les voyageurs en provenance d’autres pays non membres de l’UE/EEE resteront interdits d’entrée jusqu’au 31 août, mais le gouvernement a annoncé jeudi de nouvelles exemptions, à compter du 4 juillet, pour les personnes titulaires d’un nouveau permis de séjour ou d’étudiant qui n’ont pas encore déménagé en Suède.


La décision d’aujourd’hui fait suite à la recommandation du Conseil européen d’autoriser, à partir du 1er juillet, l’entrée des ressortissants de certains pays tiers, alors que l’UE commence progressivement à lever les restrictions frontalières contre les coronavirus.