A LA UNECoronavirus

La vaccination des enfants ne présente aucun danger pour leur santé

La vaccination des enfants ne présente aucun danger pour leur santé, a indiqué le chef de la Société de pédiatrie – antenne de Rabat, Khalid Bouhmouch, appelant les parents à consulter les médecins accrédités dans les centres de vaccination, à se baser sur des études scientifiques internationales, et à rester à l’écart des fakes news qui circulent sur les réseaux sociaux.

M. Bouhmouch, qui était l’invité mardi de la matinale de la Radio d’information marocaine « RIM RADIO », a déclaré que les données, informations et études scientifiques réalisées sur ce sujet confirment que la vaccination protège l’enfant et augmente son immunité jusqu’à 100%.

Il a en outre relevé que la campagne de vaccination des élèves de 12 à 17 ans permettra d’atteindre l’immunité collective souhaitée et de revenir à une vie normale, notant que l’objectif de la vaccination de cette tranche d’âge, entamée ce mardi au niveau national, est de protéger les enfants et leurs parents et d’assurer la reprise des cours en présentiel dans des conditions sûres.

→ Lire aussi : Vaccination des élèves de 12 à 17 ans : aménagement de tous les centres dédiés à l’échelle nationale

La souche classique de la « Covid-19 » n’affecte que rarement les enfants, mais le variant « delta » a modifié les données dont disposaient les pédiatres, en ce sens que le nombre de cas a augmenté dans cette tranche d’âge, au même titre que les symptômes, a noté le pédiatre.

Et M. Bouhmouch de préciser que des études menées aux États-Unis, en Europe et en Chine ont démontré que la vaccination est sûre pour ce groupe d’âge, ajoutant que la vaccination des enfants a commencé au milieu du mois de mai aux États-Unis pour un total de 7 millions d’enfants dans cette catégorie d’âge vaccinés, alors que le taux de vaccination des enfants atteignait 68% en Belgique et 55% en France.

S’agissant de la possibilité pour les parents de choisir entre le vaccin « Sinopharm » ou « Pfizer », le Dr Bouhamouche a souligné que le choix du vaccin n’est pas une question importante en soi, car il s’agit plutôt de comprendre l’importance de la vaccination ainsi que le fait qu’elle protège l’enfant contre les maladies et qu’elle contribuera à atteindre l’immunité collective.

Du point de vue social, la vaccination permettra de surmonter l’impact négatif du virus sur l’état psychologique de l’enfant et les problèmes sociaux auxquels il a été exposé pendant la période de quarantaine, a-t-il conclu.

( Avec MAP )

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page