A LA UNECoronavirus

L’accélération de la vaccination, seule issue à la crise sanitaire du Covid19 (Pr. Ibrahimi)

Le professeur Azeddine Ibrahimi, membre du Comité national scientifique et technique du Covid-19 a affirmé, mardi à Fès, que l’accélération de l’opération de vaccination reste la seule issue à la crise sanitaire liée à la pandémie du coronavirus.

L’adhésion collective à l’opération de vaccination est de nature à permettre de faire face à une éventuelle nouvelle vague et à renforcer la compétitivité du Maroc sur les plans régional, continental et international, a souligné M. Ibrahimi qui animait la conférence inaugurale de l’Université Privée de Fès (UPF), au titre de l’année universitaire 2021-2022 sur le thème « Quelles leçons tirées par le Covid ? ».

« Le Maroc a été pionnier en matière de riposte à la crise sanitaire du Covid19 à travers une approche globale, inclusive et participative inspirée des Hautes Orientations de SM le Roi Mohammed VI », a indiqué M. Ibrahim, également, directeur du Laboratoire de biotechnologie médicale de la Faculté de Médecine et de pharmacie de Rabat.

Lire aussi : COVID-19: Le Maroc en tête des pays africains ayant acquis et administré le plus de dose de vaccins à leurs populations

Cette approche globale s’est traduite par les réponses fermes que le Royaume a apportées aux différentes problématiques en rapport avec la crise pandémique à travers une politique de prévention intégrée, un système de santé résilient, une large opération de vaccination et une grande volonté d’en tirer profit avec le lancement de la production du vaccin anti-corona et d’autres au niveau national, a expliqué cet épidémiologiste.

Pr. Ibrahimi a tenu à souligner que la démarche marocaine basée sur les trois axes principaux de la prévention, la vaccination et la thérapie a permis au Maroc de garantir un retour progressif à la normale, d’où l’importance, a-t-il insisté, de sensibiliser les citoyens à la vaccination pour éviter le scénario de certains pays qui subissent actuellement une nouvelle vague du Coronavirus.

Le membre du comité scientifique, qui n’a pas exclu l’arrivée d’une nouvelle vague du Covid19 dans le Royaume, s’est attardé sur les exploits des équipes scientifiques marocaines en matière de surveillance génomique, sur l’efficacité du protocole national thérapeutique et sur le projet de production du vaccin et des médicaments biotechnologiques au niveau national. Dans une déclaration à la MAP, le Président de l’Université Privée de Fès, M. Mohammed Aziz Lahlou a indiqué que la conférence inaugurale de l’UPF, au titre de l’année 2021-2022, est une occasion pour les étudiants de l’université d’échanger avec l’éminent professeur Azeddine Ibrahimi autour des leçons à tirer de la pandémie du Covid19 qui a touché le monde entier et métamorphosé le quotidien des citoyens.

La conférence inaugurale de l’UPF s’est inscrite, depuis des années, comme rendez-vous majeur avec d’éminents invités parmi lesquels Driss Yazami, inventeur des batteries rechargeables au lithium-ion, et Kamal Oudrhiri, le scientifique marocain de l’Agence spatiale américaine (NASA).

Avec Map

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page