L’adoption d’un système de régionalisation requière des collectivités territoriales fortes

 L’adoption d’un système de régionalisation requière des collectivités territoriales fortes, a souligné, jeudi à Rabat, le président de l’Association marocaine des présidents des conseils communaux, Mohamed Boudra.

Intervenant lors du 2ème Forum parlementaire des régions, organisé par la chambre des conseillers, sous le Haut Patronage de SM le Roi Mohammed VI, M. Boudra a affirmé que la région est considérée comme la profondeur stratégique de toute collectivité territoriale, estimant qu’il convient de rechercher des solutions à même de dépasser les difficultés auxquelles font face les collectivités territoriales, notamment celles liées aux moyens financiers et aux ressources humaines, juridiques et réglementaires.

Il a aussi relevé la détermination de l’Association à s’engager pleinement dans le chantier du renforcement de la démocratie locale du Royaume, notant que le développement des collectivités locales de façon générale nécessite la réussite du projet de la régionalisation avancée, en tant que plateforme à même de créer des liens solides entre la commune et son environnement régional et national.

Ce grand projet participant à l’édification d’un État démocratique devra être élaboré en conformité avec les dispositions de la constitution et les engagements nationaux et internationaux et en respect du devoir national, a-t-il indiqué, notant que ces éléments favorisent la mise en œuvre du chantier de la régionalisation avancée.


Ces forums parlementaires des régions ont consolidé la prise de conscience autour de la régionalisation, en tant que projet de développement national global, à travers l’engagement d’un débat public sur cette question, a-t-il souligné, ajoutant que l’objectif est d’adopter une vision nationale harmonieuse permettant de mettre en place une feuille de route précise pour la mise en œuvre de la régionalisation dans un délai raisonnable.

Cette rencontre reflète l’importance accordée au projet de la régionalisation avancée par l’ensemble des acteurs, notamment les présidents des conseils communaux, ce qui nécessite un cadre général pour accompagner ce projet national ambitieux, a-t-il soutenu.

Organisé en application du contenu du discours royal prononcé par SM le Roi Mohammed VI à l’ouverture de l’année législative 2017-2018 et dans le cadre du plan d’action stratégique de la Chambre des conseillers 2016-2018, ce forum vise la réalisation d’une lecture objective de l’expérience de la régionalisation avancée et la contribution à l’interactivité avec les différentes questions et problématiques posées.