ban600

L’AG de l’ONU a permis de mettre en avant la contribution importante du Maroc aux grandes questions internationales de l’heure

L’AG de l’ONU a permis de mettre en avant la contribution importante du Maroc aux grandes questions internationales de l’heure

La 73è session de l’Assemblée générale des Nations-Unies a permis de mettre en avant la contribution importante du Maroc, sous la conduite de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, aux grandes questions internationales de l’heure, qu’elles soient de nature globale comme la migration, le terrorisme et les changements climatiques ou régionales aux plans arabe et africain, a affirmé, vendredi à New York, le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Nasser Bourita.

Dans une déclaration à la presse, le ministre a évoqué le contexte de la tenue de la session actuelle de l’Assemblée générale, qui survient dans une conjoncture spéciale marquée par la pression croissante que subi le multilatéralisme et la recrudescence des crises dans nombre de régions de par le monde.

Il a rappelé que la session a été marquée par les trois messages que Sa Majesté le Roi a adressé aux participants au "Sommet de la paix Nelson Mandela", à la réunion de haut niveau sur l’initiative "Action pour le maintien de la paix" et à la table-ronde de haut niveau sur "le pouvoir de l’éducation pour prévenir le racisme et la discrimination: le cas de l’antisémitisme", soulignant que les messages royaux ont été d’une grande importance compte tenu des sujets qu’ils ont abordés et de leur teneur pertinente et ont eu des échos remarquables, au vu du rôle du Royaume et à la vision du sur nombre de ces questions.

M. Bourita a évoqué aussi l’allocution du Chef de gouvernement, M. Saad Eddine El Othmani, au nom du Maroc lors du débat général, dans laquelle il a détaillé les priorités de la politique étrangère du Royaume, telles que définies par Sa Majesté le Roi, dans les différentes questions de l’agenda onusien.

Le ministre a aussi fait état de la participation de la délégation marocaine à une série d’initiatives et de réunions, dans lesquelles elle a joué un rôle de leadership, en particulier la présidence de la 9è réunion ministérielle du Forum mondial de lutte contre le terrorisme (GCTF), pour la deuxième fois, qui a été sanctionnée par plusieurs décisions et l’adoption de documents importants visant à cerner les différentes dimensions du fléau du terrorisme et offrir un référentiel commun aux pays membre en matière de lutte antiterroriste.

→ Lire aussi : Bourita à l’AGNU: l’engagement du Maroc en faveur du désarmement et de la non-prolifération est un choix stratégique

En outre, le Maroc a organisé conjointement avec le Secrétaire général de l’ONU un évènement parallèle de haut niveau sur la migration, intitulé "La Route vers Marrakech", qui a été marqué par une grande présence ministérielle et a été l’occasion de souligner l’importance de la réunion prévue à Marrakech, au cours de laquelle sera adopté le Pacte mondial pour des "Migrations sûres, ordonnées et régulières".

Et d'ajouter que cette rencontre a été l’occasion d’exposer l’approche Royale des questions migratoires et mettre en avant le rôle joué par le Souverain au sein de l’Union africaine pour la mise en place d’une stratégie africaine dans ce domaine.

Le ministre a fait savoir que le Maroc a également participé à une table ronde aux Nations-Unies sur "l’Initiative africaine de l’adaptation" visant à mobiliser le soutien en faveur de l’Afrique pour faire face aux effets du changement climatique, au cours de laquelle il a rappelé que "l'Initiative Triple A" a été lancée sous le leadership de Sa Majesté le Roi, à l’occasion de la COP 22 et du Sommet de l’action, qui a réuni les Chefs d’Etat africains à cette occasion.

M. Bourita a relevé que les travaux de l’Assemblée générale ont été aussi l’occasion de tenir une série de rencontres bilatérales avec les ministres et représentants de plusieurs pays et organisations internationales et régionales, précisant que la délégation marocaine a tenu cette semaine pas moins de 70 réunions bilatérales avec des représentants de pays d’Afrique, d’Asie, d’Amérique latine et de pays arabes.

→ Lire aussi : Bourita met en relief à New York les efforts de SM le Roi pour la défense de la ville d’Al Qods

M. Bourita a cité, dans ce sens, ses rencontres avec les ministres des Affaires étrangères de la Russie et de l’Inde, au cours desquelles il a évoqué le partenariat stratégique entre le Royaume du Maroc et ces deux pays, suite aux visites effectuées par le Souverain à Moscou et à New Delhi.

Il a aussi fait état de sa rencontre avec le Secrétaire Général de l’ONU, Antonio Guterres, durant laquelle la forte participation du Maroc à l’agenda des Nations-Unies a été évoquée, notamment pour ce qui est des opérations de maintien de la paix, des questions régionales et de différentes autres thématiques d’intérêt commun.

Le ministre a aussi indiqué avoir rencontré l’Envoyé personnel du Secrétaire général pour le Sahara, Horst Kohler, avec lequel il a abordé les développements du dossier du Sahara et ses perspectives d’avenir, dans le cadre des constantes de la position marocaine sur le sujet.

Et d’ajouter que parmi ses rencontres bilatérales figurent également la réunion avec la Haute-Représentante de l'Union Européenne pour les Affaires étrangères et la politique de sécurité, Federica Mogherini, avec qui il a discuté de l’agenda maroco-européen, de l’accord agricole et de l’accord de pêche, ainsi que des moyens de promouvoir les relations du Royaume avec le bloc européen.

Le ministre a également eu des entretiens avec le Haut Commissaire des Nations-Unies pour les réfugiés, Filippo Grande, afin d’éclaircir certains concepts, notamment en ce qui concerne l’action de cet organisme dans les camps de Tindouf, et la conformité avec les règles et principes internationaux et les décisions du Conseil de sécurité sur la nécessité du recensement des populations de ces camps.

Et de conclure que cette session a été marquée par la position importante de la République du Sud Soudan de non reconnaissance de la pseudo "rasd", soulignant que cette décision vient confirmer une série de retraits de reconnaissances de cette entité par plusieurs pays d’Afrique et de par le monde au cours des dernières années.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :