A LA UNESahara Marocain

L’Ambassade du Maroc à Pretoria édite une publication sur le Sahara marocain

«Sahara marocain : Comprendre et cerner le différend régional» est l’intitulé d’une publication présentée, vendredi à Prétoria, par l’ambassadeur du Maroc en Afrique du Sud, M. Youssef Amrani.

A travers cette publication, le diplomate marocain tente de répondre à plusieurs questions les plus communément posées sur le différend régional artificiel entretenu autour de la question du Sahara marocain, pour lever le voile sur les vérités immaculées que nul subterfuge, ni malice ne pourra compromettre ni réécrire.

«Il m’a semblé approprié de revenir, arguments et faits à l’appui, sur les précisions de l’Histoire et les cohérences de Droit pour mieux expliquer les concepts juridiques et les dynamiques politiques qui façonnent les orientations d’une communauté internationale, qui au demeurant, ne fait plus dans la demi-mesure pour reconnaître formellement l’appartenance pleine et entière du Maroc à son Sahara et du Sahara à son Maroc», peut-on lire sur la préface de la publication.

D’emblée, l’auteur tient à préciser que l’objet de cette publication est de rapporter dans un langage d’authenticité les éléments qui relèvent du factuel et qui ne sauraient être travestis par des perversions d’interprétation, des grilles de lecture erronées ou des mystifications historiques.

Estimant que «les propagandes éhontées des adversaires de l’intégrité territoriale du Maroc se doivent d’être déconstruites tant elles sont porteuses de contre- vérités, de simplifications outrageuses et de raccourcis de l’histoire», M. Amrani soutient que la souveraineté du Maroc sur son Sahara est celle d’une vérité historique, d’une légitimité juridique et d’une volonté sociale pleinement vécue et honorée par le Maroc dans toutes ses composantes humaine, sociale, politique, culturelle, économique et cultuelle.

«Si cette souveraineté, pleine et entière, ne saurait évidement faire l’objet d’un quelconque marchandage, qui entendrait revisiter l’Histoire, il n’en demeure pas moins que des lectures diplomatiques biaisées et isolées continuent à animer les positions d’un cercle restreint de pays qui se refusent la cohérence comme perspective, la justesse comme démarche et la légalité comme approche», note-t-il.

Et l’ambassadeur de faire constater que le Maroc est conforté dans son intégrité territoriale par des légitimités immuables, qui «ne sauraient être remises en question pas même par les plus sophistiqués des manipulations ou les plus éhontées des manœuvres politiciennes».

«La vision, le leadership et les hautes orientations de Sa Majesté le Roi Mohammed VI cimentent l’unité d’une Nation, guident la démarche d’une action et dessinent l’avenir d’une ambition», relève-t-il, soulignant qu’«en interne comme à l’international, la Stratégie Royale est celle qui imbrique la légitimité à la cohérence, la parole à l’action et l’engagement à la responsabilité».

Dans ce même ordre d’idées, le diplomate fait constater que la prospérité, le développement et l’humain sont aux cœurs d’un agenda patriote et solidaire porté au plus haut niveau de l’Etat au bénéfice de l’ensemble des citoyens marocains.

Avant-propos

En diplomatie comme dans d’autres domaines, la justesse et la lucidité se perdent lorsque les convictions se détachent du factuel pour puiser, progressivement, leur essence dans des mythes fantasmés. Le différend autour de la Question du Sahara marocain, n’est malheureusement pas exempt de  ces dérives idéologiques qui polluent les sérénités d’un processus de Droit qui n’a jamais dévié des légitimités  souveraines d’un Maroc uni et indivisible de Tanger à Lagouira.

L’objet de cette publication est de rapporter dans un langage d’authenticité, les éléments qui relèvent du factuel et qui ne sauraient être travestis par des perversions d’interprétation, des grilles de lecture erronées ou des mystifications historiques. Si les affabulations et les manipulations grossières,  ne sauraient perdurer dans le temps, il est tout de même nécessaire de disperser les sillages ombrageux dont elles se font l’écho. Beaucoup de questionnements  et d’interrogations peuvent légitimement émerger au sein des opinions publiques de certains pays qui n’ont de « connaissance et référence » sur le différend que ce que, d’aucuns ont bien voulu leur dire et leur faire croire. Les propagandes éhontées des adversaires de l’intégrité territoriale du Maroc se doivent d’être déconstruites tant elles sont porteuses  de contre- vérités, de simplifications outrageuses et de raccourcis de l’histoire.

J’ai un temps hésité à intituler cette publication  « les frontières d’une idéologie » jugeant que c’était une manière joliment imagée et parlante pour traduire l’esprit, le sens et l’objet du message que je souhaite porter à travers cette publication. La frontière est ce qui par nature divise, limite et sépare tout comme l’idéologie, est ce qui par nature déforme aveugle et corrompt. Dans sa compréhension géographique du terme, la frontière factice qui dissocierait le Maroc de son Sahara n’a d’existence fabulée que dans les esprits des partisans de la division. C’est paradoxalement ces mêmes esprits nourris d’idéologie qui se refusent de prendre la pleine mesure d’une frontière pourtant  belle et bien effective, qui les dissocie de la cohérence et les accablent à l’isolement.

La  souveraineté du Maroc sur son Sahara est celle d’une vérité historique, d’une légitimité juridique et d’une volonté sociale pleinement vécue et honorée par le Maroc dans toutes ses composantes humaine, sociale, politique, culturelle, économique et cultuelle.

Si cette souveraineté, pleine et entière, ne saurait évidement faire l’objet d’un quelconque marchandage, qui entendrait revisiter l’Histoire, il n’en demeure pas moins que des lectures diplomatiques biaisées et isolées continuent à animer les positions d’un cercle restreint de pays qui se refusent la cohérence comme perspective, la justesse comme démarche et la légalité comme approche. Le Maroc est pour sa part  conforté dans son intégrité territoriale par des légitimités immuables, qui ne sauraient être remises en question pas même par les plus   sophistiqués des manipulations ou les plus éhontées des manœuvres politiciennes.

La Vision, le Leadership et les Orientations de Sa Majesté le Roi, Mohammed VI,  cimentent l’unité d’une Nation, guident la démarche d’une action et dessinent l’avenir d’une ambition. En interne comme à l’internationale la  Stratégie Royale est celle qui imbrique la légitimité à la cohérence, la parole à l’action et l’engagement à la responsabilité.  La prospérité, le développement et l’humain sont aux cœurs d’un agenda patriote et   solidaire porté au plus Haut Niveau  de l’Etat au bénéfice  de l’ensemble des citoyens marocains.

Je me propose à travers la présente publication de répondre alors à neuf des questions, les plus communément posées sur le différend régional, autour de la Question du Sahara marocain, pour lever le voile sur les vérités immaculées que nul subterfuge, ni malice ne pourra compromettre ni réécrire.  Il m’a semblé approprié de revenir arguments et faits à l’appui sur les précisions de l’Histoire et les cohérences de Droit pour mieux expliquer les concepts juridiques et les dynamiques politiques qui façonnent les orientations d’une communauté internationale, qui au demeurant, ne fait plus dans la demi-mesure pour reconnaître formellement  l’appartenance pleine et entière  du Maroc à son Sahara et du Sahara à son Maroc.

Youssef Amrani

Ambassadeur De Sa Majesté le Roi en Afrique Du Sud

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page