Lancement à Rabat du Pôle d’accompagnement entrepreneurial des étudiants

Lancement à Rabat du Pôle d’accompagnement entrepreneurial des étudiants

Le Pôle de Structuration et d'accompagnement de l'entrepreneuriat étudiant au Maghreb SALEEM-Rabat a été inauguré vendredi, avec comme objectif de fournir l'appui nécessaire aux étudiants en vue de concrétiser leurs projets de création d'entreprise.

Dédié aux étudiants désireux de se former à l'entrepreneuriat et à l'innovation, le pôle SALEEM-Rabat est ouvert sur l'écosystème socio-économique, ancré sur le territoire et associe établissements d'enseignement supérieur (universités, écoles de commerce, écoles d’ingénieurs), acteurs économiques, réseaux associatifs et agences d’emploi.

A cette occasion, le ministre de l'Éducation nationale, de la formation professionnelle, de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Saaïd Amzazi, a souligné que l'entreprenariat est perçu aujourd'hui comme le seul véritable antidote pour un marché de l'emploi qui ne cesse de rétrécir et de plafonner ses exigences, face à un nombre de diplômés sans cesse croissant.

"L'incitation à l'entreprenariat sous toutes ses formes constitue indéniablement une action déterminante en faveur de l'employabilité des jeunes", a-t-il indiqué, relevant qu'au-delà la dimension économique de l'entrepreneuriat, il s’avère opportun de saisir la tendance actuelle chez les jeunes, biberonnés au numérique et citoyens d’un monde plus globalisé que jamais, à percevoir autrement le monde du travail.

Le ministre a également souligné qu'avec un marché de l'emploi qui reste loin de répondre au flux des nouveaux lauréats, l'entrepreneuriat demeure une des clés pour l'intégration des jeunes dans le monde socioéconomique.

Il a dans ce sens rappelé que son département a récemment mis en place un Statut national de l’étudiant entrepreneur (SNEE), institué par la circulaire du 20 décembre 2018, destinée à permettre à l’étudiant d’intégrer un projet entrepreneurial dans son parcours de formation en lui facilitant ses relations avec les différents acteurs du monde de l’entreprise.

En plus de la formation à l’entrepreneuriat, les bénéficiaires du SNEE auront accès à un double accompagnement par un enseignant de l’établissement de formation et un référent externe issu du monde professionnel, à l’espace de co-working ainsi qu'à une comptabilisation du projet entrepreneurial dans la formation initiale, avec la possibilité de substitution au stage, au projet de fin d’études et à certains modules, a expliqué M. Amzazi.

→ Lire aussi : Lancement du portail électronique “Tadqiq” dédié aux candidats du Bac session juin 2019

"L'objectif est de transformer l’étudiant-chercheur d’emploi en étudiant créateur d’emploi, donc de lui faire prendre pleinement conscience que la culture de la dépendance est révolue et que nous sommes dans une société de compétence", a-t-il poursuivi.

Appelés à soutenir les projets des Etudiants-Entrepreneurs, les pôles SALEEM, créés au sein de l'Université Mohammed V de Rabat et l'Université Hassan II de Casablanca, accompagneront chaque année 200 étudiants dont au moins un tiers de femmes ainsi que 40 étudiants vivant avec un handicap, a-t-il indiqué, notant qu'ils devront veiller au renforcement des liens avec l’écosystème entrepreneurial (incubateurs, réseaux, start-up, grandes entreprises) tout en proposant des solutions innovantes aux étudiants entrepreneurs.

Le président de l'Université Mohammed V, Mohammed Rhachi, a, de son côté, indiqué que le projet SALEEM-Rabat vise à faciliter l'autonomisation et l'intégration des étudiants dans la vie professionnelle en fournissant un dispositif spécifique permettant de favoriser la réussite dans leurs études et l'insertion dans le monde de l'entreprise.

Il vient ainsi répondre à un réel besoin d'accompagnement des étudiants pour le renforcement de leurs soft skills, capacités, aptitudes entrepreneuriales utiles pour le monde du travail, a-t-il noté, ajoutant que cet espace de co-working qui permettra l'interrelation entre les différents partenaires et la mutualisation des ressources financières et matérielles au service des étudiants universitaires, répondra aux besoins d'étudiants souhaitant développer leurs compétences en termes de montage et de gestion de projets.

"Afin de couronner l'expérience de l'UM5R en matière d'entrepreneuriat, la Cité de l'innovation de l’Université, ayant pour vocation la valorisation de la recherche scientifique par la transformation de l'invention en produits commercialisables sur le marché est actuellement en cours d'implémentation et où trois grands pôles verront le jour", a fait savoir M. Rhachi.

Cette cérémonie d'inauguration, à laquelle ont pris part le ministre du Travail et de l'insertion professionnelle, Mohamed Yatim, le directeur général de l'Agence nationale de promotion de l'emploi et des compétences (ANAPEC), Abdelmouneim Madani, l'ambassadeur de l'Union européenne (UE) au Maroc, Claudia Wiedey, le directeur régional Maghreb de l'AUF, Jean-Luc Tholozan, le directeur du Centre de recherche de l'Institut des hautes études de management HEM-Business School de Rabat, Driss Ksikes, et le président par intérim de l'Université Hassan II de Casablanca, Abderrahim Khalidi, a été marquée par la signature de deux conventions de partenariat tripartites.

La première convention a été signée entre l'Université Mohammed V de Rabat, l'ANAPEC et HEM alors que la seconde a été signée entre l'Université Hassan II de Casablanca, l'ANAPEC et HEM.

Ces deux conventions ont pour objectif de définir les modalités de mise en place et de gestion d'un Pôle d'accompagnement des étudiants dans les deux universités, visant la sensibilisation à l'entreprenariat, à la promotion d'initiatives entrepreneuriales des étudiants, à la valorisation de la recherche et au transfert technologique au profit du tissu productif de la région.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :