Lancement du plan de rapatriement des 7.100 travailleuses saisonnières marocaines de Huelva

rapatriement

Le plan de rapatriement des 7.100 travailleuses saisonnières marocaines de la province de Huelva, qui verra la mobilisation de 6 bateaux mis à disposition par l’Etat marocain, a été lancé ce samedi, indique l’ambassade du Maroc en Espagne.

A cet effet, l’ambassadeur du Maroc à Madrid, Mme Karima Benyaich, s’est rendue à Huelva pour s’informer du bon déroulement de la première étape de cette opération qui se déroule sous la coordination du ministère des Affaires étrangères de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, précise la représentation diplomatique marocaine dans un communiqué.

Dans ce cadre, et grâce à l’étroite collaboration entre l’ambassade du Maroc et les autorités espagnoles, notamment, le secrétariat d’État aux Migrations et le gouvernement régional d’Andalousie, tous les moyens logistiques et humains nécessaires ont été mis en place, pour la réussite de cette opération tout en respectant les mesures sanitaires en vigueur.

A cet effet, des tests PCR et sérologiques, mis à disposition par les autorités espagnoles, ont été effectués au profit de toutes les travailleuses saisonnières marocaines, afin de préserver leur santé tout en respectant les conditions nécessaires à leur départ au Maroc.

A cette occasion, Mme Benyaich a tenu à rappeler la Haute sollicitude dont SM le Roi Mohammed VI entoure la femme marocaine en général et plus particulièrement la femme marocaine résidant à l’étranger.


Lors d’une visite effectuée au port de Huelva, Mme Benyaich, qui était accompagnée du Consul général du Maroc à Séville, Charif Cherkaoui, et des autorités locales et portuaires de Huelva, a tenu à saluer l’engagement et le sacrifice de ces femmes, symbole du courage de la femme marocaine, notamment dans le contexte actuel marqué par la pandémie du Covid-19.

Par ailleurs, Mme Benyaich a tenu des réunions avec la sous-déléguée du gouvernement, Manuela Parralo Marcos, et la directrice de l’autorité portuaire de Huelva, Pilar Miranda, ayant permis de passer en revue la coopération en matière de migration circulaire existant depuis deux décennies entre les deux pays.

Ces rencontres ont été également l’occasion d’examiner les moyens à même de consolider cette coopération et de la rendre plus efficiente dans le futur.

A ce titre, la diplomate marocaine a salué les efforts déployés par les autorités espagnoles pour la bonne tenue de cette opération.


Il est à rappeler que plus de 80 ouvrières saisonnières marocaines les plus vulnérables, notamment celles souffrant de problèmes de santé, enceintes ou allaitantes, avaient déjà bénéficié, le 27 juin dernier, d’un vol spécial de rapatriement.