L’apport du Maroc dans la promotion de la coopération sud-sud en Afrique mis en exergue à Lisbonne

L’apport du Maroc dans la promotion de la coopération sud-sud en Afrique mis en exergue à Lisbonne

L’apport du Maroc dans la promotion de la coopération sud-sud en Afrique a été mis en exergue par les participants à la rencontre internationale organisée par l’OCDE et l’institut de coopération portugais CAMOES, mardi et mercredi à Lisbonne. 

A cette occasion, Mohamed Methqal , ambassadeur directeur général de l’Agence marocaine de coopération internationale (AMCI) a souligné, dans un panel sur la coopération triangulaire, les grands axes de la politique africaine menée par SM le Roi Mohammed VI, pour le développement durable du continent. 

Intervenant aux côtés de plusieurs responsables d’agences de coopération internationale (Argentine, Mexique et Thaïlande) dans ce panel qui a été modéré par le directeur général de l’Office des Nations Unies de la Coopération sud-sud, Jorge Chediek, M. Methqal a souligné le rôle pionnier du Royaume à l’échelle continentale dans la promotion de la coopération triangulaire au profit de l’Afrique notamment à travers les principales réalisations de l’AMCI dans la mise en oeuvre de programmes de renforcement des capacités humaines et de projets de développement humain au profit du continent avec plusieurs partenaires tels que des agences de coopération internationale ou des bailleurs de fonds.

>>Lire aussi : Maroc-Côte d’Ivoire: Mémorandum d’entente pour renforcer la coopération dans le domaine de l’habitat


Cette rencontre s’inscrit dans l’Agenda 2030 des Objectifs de Développement Durable et offre une occasion aux pays membres de l’OCDE de contribuer à la préparation de la seconde conférence de haut-niveau sur la coopération sud-sud qui se tiendra en mars 2019 en Argentine pour le lancement d’une nouvelle feuille de route, 40 ans après l’adoption du plan d’action de Buenos Aires (BAPA).

Dans cette perspective, M. Methqal a mis en avant l’intérêt de renforcer la mobilisation internationale notamment des secteurs privé et financier pour prendre part à cette prochaine conférence, ainsi que la nécessité de multiplier les financements dédiés à la promotion de la coopération triangulaire pour accélérer l’atteinte des objectifs de développement durable.