A LA UNECulture

L’artiste syrien Sabah Fakhri n’est plus

L’artiste syrien Sabah Fakhri s’est éteint à l’âge de 88 ans, a annoncé mardi le ministère de l’Information et le Syndicat des artistes syriens.

Le défunt, natif d’Alep en 1933, est l’une des célébrités de la chanson en Syrie et dans le monde arabe et une figure proue de la musique orientale.

Sabah Fakhri, de son vrai nom Sobhi Abu Qaws, est parmi les chanteurs les plus connus, notamment dans le monde arabe. Il a donné des concerts de musique dans de nombreux pays arabes et étrangers, fait le tour du monde et s’est produit sur les plus prestigieuses scènes de par le monde.

Dès son jeune âge, il a étudié le chant et la musique en parallèle avec ses études générales à l’Institut de musique d’Alep puis à l’Institut de Damas.

Au cours de sa carrière artistique, il a participé à de nombreux festivals dans le monde arabe et dans le monde.

Il a également occupé plusieurs postes, dont celui de doyen des artistes, vice-président de l’Union des artistes arabes et directeur du Festival de la chanson syrienne.

Ce chanteur ténor qui fut l’un des derniers maîtres du répertoire des qoudoud alépins, était le disciple de grandes figures de la musique arabe telles que Ali Darouich, Omar Batch et Mohammad Rajab.

Maîtrisant un répertoire très vaste incluant les grands poètes arabes classiques ou contemporains, Fakhri était considéré comme le maître incontesté du Mawwal. En 1978, il reçut la Médaille d’or de la Musique arabe de Damas.

Parmi ses oeuvres éternelles on peut citer « Yā Hādī al-‘Ess / Mālek Yā Ḥelwa ya Mālek, Khamrat el-Ḥobb, Yā Ṭīra Ṭīrī, Fōg el-Nakhal, Adduka al-Mayāss, Yā Māl el-Shām, Muwashshaḥ Imlīlī / Yā Shādī el-Alḥān, Eba‘atlī Jawwāb, Ah Yā Ḥelō ».

Avec Map

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page