Le Brésil décrète l’état de calamité publique en Amazonie en raison d’une panne d’électricité

électricité

Le gouvernement brésilien a décrété l’état de calamité publique dans l’État amazonien d’Amapá, qui connait depuis le 3 novembre une série de coupures d’électricité dans 14 des 16 municipalités de cette région.

L’état de “calamité publique” permet de débloquer les ressources financières fédérales nécessaires à pallier à ce problème, selon le ministère du Développement régional.

L’incendie dans l’un des transformateurs d’une centrale électrique a laissé pratiquement tout l’État sans électricité pendant quatre-vingts heures, alors que les pannes de courant constantes ont forcé le report des élections municipales à Macapá, la capitale régionale, à décembre.

Le premier tour de scrutin a eu lieu le 15 novembre et les villes de plus de 200.000 habitants où le vainqueur de ce tour n’a pas obtenu 50% des voix verront un second tour prévu le 29 courant. Macapá tiendra les élections les 13 et 27 décembre, date à laquelle le service d’électricité devrait être rétabli.

Samedi, le président brésilien Jair Bolsonaro s’est rendu dans la région et a ratifié des ressources fédérales de 21,5 millions de reais (environ 4 millions de dollars) pour l’achat de carburant et de groupes électrogènes.


Le ministre des Mines et de l’Énergie, Bento Albuquerque, a indiqué cette semaine que la normalité sera totalement rétablie le 26 novembre, au moment où plusieurs protestations ont éclaté notamment à Macapa.

( Avec MAP )